twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique, la machine à sous de Canal+

mardi 10 avril 2018

Face à une concurrence quasi-inexistante en Afrique francophone contrairement à la France, CANAL+ émerge sans trop se gêner. En Afrique, CANAL+ compte environ 3,5 millions d’abonnés qui payent environ entre 7.5 euros et 60 euros par mois. Le groupe a fait un chiffre d’affaires de 511 millions d’euros en 2017 sur le continent africain.

Conquérir l’Afrique francophone a été une équation facile à résoudre pour CANAL+. Les chaînes africaines souffraient de carence en programme accrochant et les fabricants locaux de contenus TV avaient du mal à faire des affaires avec les télévisions locales, car ces dernières n’avaient pas de véritables moyens financiers pour satisfaire les fabricants.

Pour CANAL + il s’est agi en un premier temps de donner accès à ses abonnés à certains programmes français et surtout les émissions sportives et les matchs puis en un deuxième temps, produire des contenus africains, rachetez les chaines de divertissements les plus suivies par les africains francophones et créer également des chaines typiquement africaines tel que A+.

La seule menace de CANAL + est l’évolution de la langue anglaise sur le continent. Car le milieu anglophone est sous l’emprise de DSTV du groupe sud-africain de médias et de technologie Naspers. Selon BFM Business, VIVENDI, la maison mère de CANAL+ avait proposé à Naspers le rachat de DSTV pour plus d’un milliard de dollars mais, cela n’a pas reçu l’approbation de Naspers.

Le groupe a récemment décidé de changer ses vieux décodeurs pour des décodeurs HD. Sur plusieurs communiqués ayant circulé en France, CANAL+ a appelé ses Abonnés à changer gratuitement leurs décodeurs. En Afrique, il a été demandé aux abonnés de payer les nouveaux décodeurs. Ce qui a monté la colère des associations de consommateurs qui ont appelés les abonnés à ne pas payer les nouveaux décodeurs et ont exigé que le groupe fasse gratuitement le remplacement des anciens décodeurs contre les nouveaux comme cela se passe en France.

Dah Minwicodji

(Source : Negro News, 10 avril 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)