twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique encouragée à intégrer les « TIC » : dans les systèmes éducatifs

lundi 2 août 2004

La Conférence ministérielle sous-régionale sur l’intégration des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans l’Education en Afrique de l’Ouest, dont le thème porte sur les enjeux et les défis, a pris fin à Abuja au Nigeria, par un appel aux gouvernements africains à « veiller à mettre en œuvre des politiques encourageant l’intégration des TIC dans leurs systèmes éducatifs ».

La rencontre a également demandé aux mêmes gouvernements de faire preuve de plus de volonté politique, notamment par un encouragement des suggestions dans la formation initiale et continue des enseignants. Elle a aussi demandé de mettre à profit les différentes modalités de formations. Celles-ci concernent la formation à distance, l’auto-formation, la formation par les pairs, le travail collaboratif, etc.

Les ministres africains de l’Education se sont fixés la fin de l’année 2005, pour mettre en œuvre l’ensemble des recommandations retenues au terme de leur conclave, ceci malgré la réserve de certains pays (Gabon, Côte d’Ivoire). Ils ont aussi recommandé la mise en place ou l’extension des réseaux de centres de ressources multimédias, en vue de faciliter l’accès des personnels de l’Education aux outils d’information et de communication.

Ils ont également préconisé l’harmonisation de toutes les politiques nationales, de façon à éliminer les contradictions qui entravent la pénétration des TIC dans l’Education, avant de souligner qu’une collaboration étroite entre les publics et le secteur privé est indispensable, afin de réduire les coûts d’utilisation.

Les gouvernements africains doivent veiller à la création de réseaux éducatifs, tout en collaborant avec les fournisseurs de services de télécommunications, pour réduire les coûts de connectivité pour les secteurs de l’Education, ont en outre préconisé les participants.

APS

(Source : Le Soleil 2 aout 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)