twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique du Sud établit une feuille de route pour l’extinction de ses réseaux 2G et 3G d’ici 2025

jeudi 8 septembre 2022

La transformation numérique s’accélère à travers l’Afrique. Après avoir libéré le spectre des fréquences télécoms à haut débit, le gouvernement sud-africain veut accélérer l’adoption du haut et de l’ultra haut débit dans le pays.

Le gouvernement sud-africain a mis en place une feuille de route pour fermer les réseaux mobiles de deuxième génération (2G) et de troisième génération (3G) du pays d’ici mars 2025. Ce plan est contenu dans le projet de politique du ministère des Communications sur le spectre des fréquences radioélectriques de nouvelle génération qui a été approuvé par le Cabinet du président le mercredi 7 septembre.

La nouvelle politique suggère qu’en juin 2023, l’octroi de licences pour les appareils 2G serait interdit. L’interdiction des nouvelles connexions ou de l’activation des appareils 2G suivrait en décembre, avec un arrêt des services et des réseaux 2G prévu pour le premier semestre 2024. Un processus similaire pour la 3G commencerait au deuxième semestre 2024 et se terminerait en mars 2025.

C’est en juin dernier que la ministre des Communications, Khumbudzo Ntshavheni, a affiché l’ambition du gouvernement sud-africain de fermer les réseaux 2G et 3G afin de libérer des fréquences pour les services 5G et 4G. À cet effet, il était initialement prévu d’interdire l’importation et la vente des appareils 2G dans la nation arc-en-ciel d’ici fin février 2023, mais cette approche a finalement été revue.

L’approbation de cette politique par le gouvernement sud-africain intervient environ six mois après que le pays a organisé la vente aux enchères du spectre des fréquences télécoms à haut débit. À l’issue de cette vente, les opérateurs télécoms ont acquis des fréquences situées dans les bandes 700 MHz, 800 MHz, 2,6 GHz et 3,5 GHz, adaptées à la fourniture de services mobiles à large bande utilisant les technologies 4G/LTE et 5G.

Si certains opérateurs télécoms avaient déjà prévu d’éteindre leurs réseaux 2G et/ou 3G, quelques obstacles subsistent néanmoins. Il s’agit notamment de la cherté des appareils compatibles avec la 4G et la 5 G. De plus, les réseaux 2G et 3G restent largement utilisés pour les applications machine-to-machine et IoT (Internet des objets).

Dans la dernière édition de son «  Mobility Report  » parue en juin dernier, la société technologique suédoise Ericsson prévoit que la 4G et la 5G représenteront respectivement 28 % et 10 % des 1 060 millions abonnements mobiles en Afrique subsaharienne en 2027. L’Afrique du Sud devrait venir en tête du taux d’adoption avec 11 millions d’abonnés à la 5G d’ici 2025.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 8 septembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik