twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique, championne du monde du paiement mobile

vendredi 14 septembre 2012

80% des transactions effectuées sur mobile ont pour origine les pays d’Afrique de l’Est. Alors que 80% des Africains n’ont pas de compte bancaire, le versement par téléphone d’une somme d’argent se multiplie à grande vitesse sur ce continent où l’on recense 735 millions de cartes SIM. Européens et Américains arrivent loin derrière.

Les New-Yorkais ont beau adorer payer leur café à Starbucks avec leur iPhone, les Etats-Unis comme l’Europe et l’Asie sont bien en retard sur l’Afrique pour de nombreuses innovations dans la téléphonie mobile. Notamment sur les "m-paiements". Selon une étude de 2011 du GSMA, l’Association des opérateurs mobiles utilisant le GSM, 80% des transactions effectuées sur mobile ont pour origine les pays d’Afrique de l’Est. La même association a publié cette année une autre étude évaluant à 2,8 milliards d’euros le montant total des transferts effectués rien qu’au Kenya avec le système M-Pesa – Pesa signifie argent en swahili.

735 millions de cartes SIM

Ces chiffres ne sont pas une surprise à regarder de plus près. Avec 735 millions de cartes SIM cette année, toujours selon le GSMA, l’Afrique devrait dépasser le nombre de clients européens. Mais en Afrique, les consommateurs utilisent essentiellement des cartes prépayées quand les Européens préfèrent souscrire des abonnements.

L’arrivée du téléphone portable a constitué une révolution sociale au sud de la Méditerranée. Une grande partie de la population, éloignée de tout réseau fixe de télécommunications, a découvert la téléphonie et l’internet avec les téléphones mobiles. Du coup, les innovations se sont multipliées dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’éducation… et des finances.

Seuls 20% des Africains possèdent un compte bancaire. L’opérateur sud-africain Wizzit a été le premier à saisir cette opportunité avec M-Pesa en 2007, suivi par Orange et Visa. Pour l’instant la majorité des paiements était utilisés pour alimenter le crédit téléphonique. Mais désormais 27% des transferts d’argent ainsi opérés concernent des transactions de personne à personne et 5% le paiement de factures. Les Européens et les Américains sont bien en retard sur ce plan ! Seuls les Philippins seraient tout autant à l’heure du m-paiement.

Jean-Baptiste Diebold

(Source : Challlenges, 14 septembre 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)