twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’Afrique aura bientôt son propre domaine Internet

lundi 29 juillet 2013

L’autorité dirigeante d’Internet, La Société pour l’attribution des noms de domaine et numéros (ICANN), a annoncé que l’Afrique aura prochainement son propre domaine générique de premier niveau (dotAfrica).

La requête du Bureau central d’enregistrement (ZACR) pour dotAfrica avait passé avec succès la phase "d’évaluation initiale", avec son approbation par ICANN, selon un communiqué de la Direction de l’information et de la communication de la Commission de l’Union africaine publié dimanche à Abuja.

Les travaux avancent à grands pas pour permettre au continent d’acquérir son propre domaine, indique la même source.

Selon le même communiqué, le Rapport d’évaluation initiale du nouveau Programme TLD d’ICANN indiquait que "sur la base de l’examen de la demande, le dossier avait réussi la phase d’évaluation initiale. La requête pouvait donc passer à l’étape suivante du programme".

Cette information intervient 17 jours après la tenue par l’Autorité de gestion de l’internet de la 47ème réunion internationale de l’ICANN à Durban, en Afrique du Sud, le 12 juillet, avec l’ensemble de la communauté internet, représentée par 1.800 délégués venus du monde entier.

La Commission de l’Union africaine qui avait beaucoup contribué au succès du projet allait continuer à soutenir le Comité de pilotage de dotAfrica (SteerCom) pour que l’Afrique puisse avoir son domaine générique sur Internet, a ajouté le communiqué.

"L’appui inestimable de la Commission de l’UA a été un facteur décisif de succès. Notre dossier concernant la demande relative à dotAfrica ne pouvait pas faire tout ce chemin sans le soutien et les encouragements de la Commission de l’Union", a indiqué dans le même communiqué, Mohammed El Béchir, le président du Comité de pilotage de dotAfrica.

Selon le document, Steercom qui est le précurseur de la mise sur pied d’une Fondation multilatérale panafricaine dénommée dotAfrica doit conduire la mise en œuvre des aspects de développement, en collaboration avec la Commission de l’Union africaine.

Il indique par ailleurs qu’avec ce nouveau développement, l’Afrique est sûre d’acquérir et d’avoir un espace qui lui est spécifiquement dédié sur la toile.

L’extension du nom de domaine dotAfrica sera une importante plate-forme publicitaire en ligne pour promouvoir les affaires et le tourisme en Afrique, car elle renforcera les efforts de marketing au profit du continent, a conclu le communiqué.

(Source : APA, 29 juillet 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)