twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ARTP somme la SONATEL de rétablir l’accès à VIBER et WhatsApp

mercredi 4 mars 2015

Alors que les populations sénégalaises se plaignaient depuis quelques jours ne plus pouvoir utiliser les services de VOIP les plus célèbres (VIBER et WhatsApp) sur le réseau ORANGE, l’autorité de régulation (ARTP) est sortie de son silence et a appelé la SONATEL à rétablir l’accès aux différents services.

En effet, dans un communiqué publié le 3 mars 2015, l’ARTP a sommé la Société nationale des télécommunications du Sénégal de lui fournir dans un délai de 48h suivant sa saisie une explication sur les causes du blocage d’accès au service de Voix sur IP VIber.

"Depuis plusieurs jours, les abonnés de l’opérateur de télécommunications SONATEL se plaignent de ne pouvoir accéder aux applications Viber et Whattsapp.

Devant cette situation difficile pour les usagers, l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) a :

  • saisi SONATEL le lundi par correspondance en lui demandant de fournir dans les 48 heures les raisons de ce dysfonctionnement ;
  • demandé de remédier sans délai à cette situation."

Selon nos sources, la SONATEL souffrirait de problèmes divers au niveau de son réseau, ce qui rendrait l’accès aux différents services de VOIP instable, mais n’aurait intentionnellement bloqué l’accès ni à VIBER ni à WhatsApp.

ViberGate 2

Il semble cependant que la SONATEL n’avait pas appris sa leçon, lorsqu’en Novembre 2013 déjà l’opérateur était soupçonné d’avoir bloqué l’accès à VIBER. Ayant laissé la rumeur s’installer et faire son chemin sur les réseaux sociaux, l’entreprise à ensuite avoué qu’elle aurait pu communiquer de manière plus adéquate pour informer ses abonnés que le bug provenait d’une mise à jour du logiciel et pas d’un blocage de l’opérateur.

(Source : Afrique ITnews, 4 mars 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)