twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ARTP mise sur la concertation pour remédier aux dysfonctionnements de réseaux

mercredi 13 novembre 2013

Le directeur de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), Abou Lô, a déclaré, mercredi à Dakar, vouloir privilégier la concertation avec les opérateurs de téléphonie mobile pour apporter des solutions aux problèmes décelés dans ce secteur et qui sont liés dans certaines villes à la mauvaise qualité de service des réseaux.

"Des sanctions sont prévues dans le Code des Télécommunications, mais l’ARTP va privilégier les concertations avec les opérateurs pour analyser et voir pourquoi il y a des problèmes dans certaines zones, écouter leurs solutions proposées et aussi les délais d’exécution pour pallier à ces insuffisances", a-t-il dit à des journalistes, en marge de la séance de restitution des résultats des mesures de qualité de service des opérateurs de téléphonie mobile.

Si les problèmes notés persistent malgré tout, le directeur général de l’ARTP a prévenu que "l’ARTP va appliquer les sanctions qui sont prévues dans le Code de télécommunications".

L’ARTP s’était fixée comme priorités l’amélioration de la qualité de service des opérateurs au cours de cette année 2013, suite à de multiples plaintes de la part des usagers concernant la mauvaise qualité des réseaux de téléphonie mobile en 2012 (services voix, SMS et Internet).

Afin d’en finir avec ces dysfonctionnements, l’ARTP a réalisé une campagne de mesures de qualité de service du 23 septembre au 20 octobre dans 25 villes du Sénégal et 14 tronçons de routes nationales avec le Groupe marocain Comet/Edesat. Il s’agissait d’effectuer 20.000 mesures de qualité des services offerts par les réseaux 2G et 3G des opérateurs de téléphonie mobile.

Selon le directeur général de l’ARTP, cette campagne devrait permettre aux consommateurs d’avoir une meilleure visibilité des performances des opérateurs dans chacune des régions du Sénégal.

Après la restitution des résultats de ladite campagne, Abou Lô dit compter sur l’engagement des opérateurs de téléphonie pour s’approprier les résultats de cette opération et mettre en œuvre des plans d’urgence visant une amélioration significative de la qualité de service dans les zones concernées.

Cette campagne a montré que les taux de couverture varient d’une région à une autre, d’une ville à une autre et d’un opérateur à un autre.

(Source : ARTP, 13 novembre 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)