twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ARTP compte réviser les indicateurs de qualité de services des opérateurs

vendredi 22 juin 2012

L’Autorité de régulation des télécommunication et des postes (ARTP) compte réviser les indicateurs et les seuils de qualité de la téléphonie, du fait de l’évolution de la technologie, de la densité du réseau et du nombre de plus en plus important des usagers, a annoncé un responsable de cette structure.

’’Tous les mois, l’Agence de régulation recueille les indicateurs de qualité de services qui sont remontés par les opérateurs avec des seuils fixés par l’ARTP, en rapport avec les standards internationaux’’, a dit le Chef de division chargé de la connectivité et du trafic dans la Direction réseaux et services, Seyni Malang Fati.

Dans un entretien avec l’APS,, M. Fati a souligné que ces opérateurs ’’sont ainsi contraints d’atteindre ces seuils qui concernent les taux de coupure, l’efficacité des appels, entre autres, qui sont suivis mensuellement’’.

’’Il y a 14 indicateurs qui sont régulièrement suivis par l’ARTP auprès des opérateurs. Aujourd’hui, l’ARTP compte s’asseoir avec les opérateurs pour revoir les seuils et les cahiers de charge qu’ils doivent respecter’’, a-t-il fait savoir.

‘’On va voir comment, à partir de janvier 2013, ils peuvent respecter ces nouveaux seuils avec l’accompagnement de l’ARTP’’, a fait valoir Seyni Malang Faty.

Dans chaque cahier de charges des opérateurs, il y a des indicateurs de qualité de service que l’ARTP suit régulièrement.

‘’Comme la technologie évolue, les réseaux évoluent, il était normal de revoir les indicateurs de qualité, du fait de la densité du trafic, afin d’améliorer la performance et la qualité des services’’, a-t-il expliqué.

Toutefois, il a reconnu ’’qu’un réseau 100 % qualité de services n’existe pas, du fait de l’urbanisme, de la technologie, de l’évolution démographique, des problèmes d’électricité’’.

C’est pourquoi, l’ARTP veille à ce que les opérateurs investissent pour l’amélioration de la qualité de services. Pour M. Fati, les problèmes récurrents sont les coupures en communication, le manque de réseau sur certains grands axes routiers, l’instabilité de la connexion Internet.

‘’Les opérateurs, c’est leur quotidien, parce qu’ils veulent gagner de l’argent et s’il y a un défaut de qualité de service, ils perdent de l’argent avec la concurrence’’, a relevé M. Fati.

L’ARTP a engagé un plan d’actions d’un mois (25 juin-25 juillet) avec la mise en place d’un numéro vert pour un meilleur traitement des plaintes des consommateurs auprès des opérateurs, et une amélioration de la qualité des services offerts.

(Source : APS, 22 juin 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)