twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ARMP veut dématérialiser la commande publique en 2013

vendredi 8 février 2013

L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) du Sénégal entend dématérialiser complètement la commande publique en 2013, annonce la Revue des marchés publics, une publication de l’ARMP, dans son édition du mois de février.

Selon la revue, ce souhait fait partie des objectifs stratégiques du directeur général de l’ARMP.

« La dématérialisation a pour objectif central la modernisation du cycle de passation, d’attribution et d’exécution des marchés publics », note la publication.

Cette opération va se traduire, entre autres, par une réduction significative des délais et des coûts de gestion des marchés publics et une meilleure efficacité de la lutte contre la corruption et les pratiques illicites.

« Le projet de dématérialisation s’appuie sur l’architecture sécuritaire du ministère de l’économie et des finances avec la direction du traitement automatique des informations (DTAI) et la direction des douanes », informe l’ARMP.

Un autre objectif stratégique pour cette année est la professionnalisation des acteurs.

Ainsi, par cette initiative, l’ARMP entend faire une évaluation de la politique de formation déroulée avec la Direction centrale des marchés publics (DCMP) depuis 2008 pour pouvoirs dégager des perspectives nouvelles pour les différents acteurs de la commande publique.

Enfin, durant l’année 2013, les dirigeants de l’ARMP entendent parachever le dispositif réglementaire pour les délégations de services public au Sénégal.

L’ARMP a pour mission d’assurer la régulation du système de passation des marchés publics et des conventions de délégation de services publics.

(Source : APA, 8 février 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)