twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ARMP lance le E-Learning

vendredi 26 octobre 2018

L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a lancé hier, jeudi 25 octobre, à Dakar son module de formation en ligne sur la passation de marchés publics.

Pour plus d’efficience et d’efficacité dans les procédures de passation de marchés, une exigence de l’heure, l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) innove en procédant hier, jeudi 25 octobre, au lancement d’un module de formation en ligne sur la passation de marchés publics.

A cet effet, Saër Niang, directeur général de l’Armp dira : « Le monde de la commande publique est aujourd’hui entré de plein fouet dans l’ère de la digitalisation ». Et sous ce rapport, poursuit-il : « La modernisation des procédures est devenue plus qu’un impératif de premier ordre, mais un défi majeur des réformes de seconde génération ». D’où la pertinence de, « savoir dès maintenant que le secteur de la commande publique à l’échelle mondiale a déjà posé presque partout ailleurs les jalons du e-procurement et l’a baptisé marchés publics version 4.0 ».

Madame Gütten Aka, représentante de la coopération luxembourgeoise dira : « Nous osons croire que la mise en place de ce module via le web permettra sans doute de toucher un plus nombre d’acteurs… comme l’administration et le secteur privé ». Elle ajoute : « Notre soutien indéfectible sera renouvelé pour vous accompagner à former davantage d’avantage ».

Jean Pierre Malou

(Source : Sud Quotidien, 26 octobre 2018)

Post-Scriptum

SEYDOU GUEYE, SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT : « En 2016, l’ensemble des marchés immatriculés se chiffrait 2512 milliards »

Venu présider le lancement du module de formation en ligne sur la passation de marchés publics, le secrétaire général du gouvernement Seydou Gueye dira : « Ce module favorise l’allégement des mécanismes d’accès à la formation en marchés publics, et de rationalisation des coûts et de formation des acteurs. Cette innovation majeure recouvre l’ambition de la réforme du code des marchés publics intervenu en 2014 notamment en termes de célérité dans la préparation et l’exécution des marchés, de transparence des procédures et de renforcement de la participation du secteur privé sénégalais particulièrement l’accès des petites et moyennes entreprises à la commande publique. En 2016, l’ensemble des marchés immatriculés se chiffrait à 2 512 milliards de francs CFA. Et le volume des valeurs enregistre des progressions considérables d’année en année ». Il poursuit en soulignant ceci : « C’est donc, fort de ce constat que je voudrais relever l’importance de la commande publique dans le développement d’un cadre professionnel favorable à la promotion des compétences et entreprises nationales qui participent à la commande publique… ».

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)