twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’APPEL invite le ministre de la Communication à la réglementation de la publicité dans la presse en ligne

mardi 19 février 2013

Consciente de l’ampleur des sites d’information au Sénégal (plus d’un million d’internautes chaque jour), l’Association des Professionnels et éditeurs de la Presse En Ligne (APPEL), au cours d’un forum regroupant les développeurs et programmeurs du Sénégal ce samedi, a invité le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye à poser un partenariat « porteur » et « mutuellement bénéfique » pour la fructification de leurs activités.

l’APPEL, par la voix de son président Ibrahima Lissa Faye attire l’attention du ministre Cheikh Bamba Dièye qui a pris part à ce forum, sur « une publicité qui se fait désirer et dont les modalités de répartition ne sont pas bien organisées du point de vue de la loi ». M. Faye par ailleurs directeur de publication de PressAfrik.com constate que « si on continue de dépendre sur la publicité, la presse en ligne qui est l’avenir des médias va tout droit à l’abîme ».

Ce qui explique l’idée d’une orientation « dans le cadre d’un partenariat porteur et mutuellement bénéfique dans la mise en place d’applications et d’outils usuels qui pourront distraire mais aussi permettre aux Internautes d’y trouver leur compte ».

Face à cette requête des membres de l’APPEL qui prévoient d’autres initiatives pour la réflexion sur « l’Economie de la Presse en Ligne », leur ministre de tutelle a proposé une kyrielle de solutions parmi lesquelles l’activation d’un « maximum d’entreprises pour doper la pub dans le domaine de la presse en ligne », la mise sur pied d’un « Salon des développeurs à la place de l’indépendance », « des groupes de travail pour opérationnaliser le projet dans un délai très court… »

(Source : Pressafrik, 19 février 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)