twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ANSSI-Bénin s’organise pour la deuxième édition du Hackerlab

lundi 9 septembre 2019

Pour détecter des compétences en cyber-sécurité, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) du Bénin organise au cours de la semaine du numérique qui se tiendra du 15 au 18 octobre prochain, le Hackerlab 2019.

L’ANSSI annonce sur son compte Twitter qu’à partir du 1er octobre prochain, une unique épreuve de présélection sera mise en ligne, et permettra de retenir les 100 premiers qui valideront le flag. Ceux-ci participeront d’office à la phase finale du Hackerlab 2019 qui se déroulera pendant trois jours sur les quatre (du 15 au 18 octobre) que se tiendra la semaine du numérique.

En effet, le Hackerlab est un concours qui vise à relever des défis purement techniques. Cette deuxième édition permettra de déterminer les trois meilleurs sur les 100 présélectionnés. Les participants devront démontrer leurs compétences en matière de lutte contre la cybercriminalité dans les domaines tels que : le Web, le forensic, la crypto, la stegano et le reverse engineering.

Confiance du numérique

Dans son rapport 2018, l’Union internationale des télécommunications (UIT) classait le Bénin classé 8ème au plan continental parlant de cyber-sécurité. Ayant engagé plusieurs chantiers de développement du numérique, le Bénin œuvre dans le même temps à sécuriser son cyberespace, en vue de garantir l’intégrité et la fiabilité des infrastructures.

Pour sa première édition en 2017, le Hackerlab a été organisé par l’Agence de développement du numérique (ADN) dans le but d’instaurer et/ou de restaurer la confiance du numérique. Cela passe par la lutte contre la cybercriminalité sous toutes ses formes : la cyber-arnaque, le vol des données à caractère personnel, etc. Pour atteindre ses objectifs, l’ANSSI-Bénin mise sur les talents informatifs des jeunes béninois. Les lauréats recevront leurs prix au cours d’une soirée de gala organisée le 18 octobre 2019 à Cotonou.

Michaël Tchokpodo

(Source : CIO Mag, 9 septembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)