twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ADIE prévoit une ’’stabilité totale’’ de la connexion Internet en 2017

jeudi 18 août 2016

L’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) prévoit d’arriver à une ’’stabilité totale’’ de la connexion Internet et d’avoir du très haut débit de connectivité dans toutes les régions en 2017, a indiqué jeudi son directeur général, Cheikh Bakhoum.

Cet objectif sera atteint grâce au projet de désenclavement numérique du Sénégal, dénommé ‘’large bande’’ initié par l’Etat du Sénégal pour un coût de 85 millions de dollars US, a soutenu M. Bakhoum.

Il s’entretenait avec journalistes à l’issue de séances de travail avec des autorités administratives de Kaolack dans le cadre d’une tournée nationale initiée par l’ADIE.

‘’Large bande’’, a-t-il expliqué, ‘’est un projet de réalisation de près de 2500 kilomètres de fibres optiques dans les 14 régions du pays qui vont être ajoutés dans la boucle de l’intranet administratif de 1500 kilomètres déjà réalisés, soit au total 3000 kilomètres de fibres optiques souterrains dans toutes les régions’’.

’’Les opérateurs privés de téléphonie, a-t-il souligné, n’étant présents que quasiment dans les grandes villes, rarement dans tous les villages, l’Etat à l’obligation d’amener la connectivité haut débit partout au Sénégal grâce à la fibre optique’’.

’’Il (le projet) va remplacer les antennes relais par un réseau de fibres optiques souterrains entre les services de l’Etat pour une stabilité totale de la connexion et avoir du très haut débit partout dans toutes les régions’’, a-t-il expliqué.

A cet effet, il a assuré, ‘’qu’avant fin 2016, l’ADIE va boucler le projet et permettre de désenclaver totalement au plan numérique le Sénégal de sorte que où qu’un citoyen se trouve au Sénégal, il puisse disposer de la connexion haut débit’ ’.

Il s’agit aussi de connecter au haut débit près de 300 bâtiments administratifs, a-t-il ajouté, assurant une fois de plus qu’’’au plus tard, au premier trimestre 2017 tous les lots de construction de fibres optiques des régions seront réceptionnés’’.

Il y aura également la réception de la construction en cours d’un des plus grands Datacenter du Sénégal pour l’administration au niveau du pôle urbain de Diamniadio, a-t-il ajouté.

’’Ce Datacenter, a-t-il expliqué, va permettre d’héberger toutes les données de l’administration sénégalaise mais également les données de la majeure partie des sénégalais’’.

Le DG de l’ADIE a souligné que l’Etat en optant pour un tel investissement vise à faire du Sénégal un ’’hub numérique et une nation avant-gardiste dans les technologies de l’information et de la communication en Afrique’’.

(Source : APS, 18 août 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)