twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ADIE lance deux (02) télé-procédures dématérialisées

vendredi 7 juillet 2017

L’Agence de l’informatique de l’État (Adie) a procédé ce vendredi 07 juillet, au lancement de la plateforme TéléDac (Télé-demande d’actes administratifs). Cette dernière consiste à réduire les délais de traitement, les coûts directs et les contacts entre usagers et agents. Elle permet aussi d’éviter les déplacements des usagers et les rapproche de l’administration. Ainsi, deux (02) télé-procédures dématérialisées ont été mises en place par l’Adie. Selon les services de Cheikh Bakhoum, le Directeur de l’Adie, le Sénégal a entrepris un vaste chantier de réforme des procédures administratives pour améliorer l’environnement des affaires. La plateforme TéléDac a été motivée par l’entrée en vigueur de l’Acte 3 de la décentralisation, élargissant le périmètre du projet aux cinquante-deux (52) communes de la région de Dakar.

Diène Farba Sarr, ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, qui présidait la cérémonie, a fait savoir que "le Sénégal s’est investi dans l’amélioration de la qualité du service afin d’attirer les investissements et ainsi promouvoir l’emploi et la croissance économique".

Khoudia Mbaye, ministre de la Promotion des investissements, des partenariats et du développement des télés services note, pour sa part, que "deux (02) télé-procédures dématérialisées ont été lancées comme le certificat d’urbanisme et le certificat de conformité. Ce sont des procédures importantes dans le cadre de l’autorisation de construire, qui pendant longtemps ont été un de nos handicaps majeurs dans la notation "doing business" de la Banque mondiale. Ce qui indique que la mutualisation est importante dans le cadre de notre administration", explique-t-elle.

Ce projet piloté par l’Agence de l’information de l’État (Adie) est mis en œuvre avec le concours du ministère du Renouveau urbain, du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, du Bureau de l’organisation et de méthode (Bom), de l’Apix (Agence nationale chargée de le Promotion des Investissements et des Grands Travaux), du conseil présidentiel de l’investissement, de l’ordre des architectes du Sénégal, de l’administration territoriale des collectivités locales et de la direction de l’Urbanisme et de l’architecture, entre autres.

Ndèye Fatou Ndiaye

(Source : Seneweb, 7 juillet 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)