twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’ACSIS appelle à plus d’inclusion et de multilinguisme au WSIS Forum de l’UIT

vendredi 23 juin 2017

Dans le cadre du Forum du SMSI, tenu à Genève, du 12 au 16 Juin, 2017, le président de la Société civile africaine sur la société de l’information (ACSIS), le Dr Cissé Kane a lancé à Genève un appel à la communauté internationale pour soutenir le secrétariat du Forum du SMSI. Le Dr. Kane s’est félicité de l’existence de ce cadre unique qu’est le Forum du SMSI qui permet la plus grande interaction entre tous les acteurs du secteur.

Tout en saluant le travail remarquable du secrétariat du Forum du SMSI, le Dr Cissé Kane a cependant estimé que ce secrétariat n’avait pas les moyens d’assurer l’inclusion et la participation nécessaires. Il a appelé solennellement tous les acteurs, notamment le secteur privé pour qu’il soutienne davantage le forum du SMSI en lui dotant de moyens suffisants pour renforcer son caractère inclusif et en accroissant sa résonnance.

Ce soutien sollicité permettra notamment de :

1. Traduire tout le site Internet du WSIS FORUM au moins dans toutes les langues officielles des Nations Unies

2. Veiller à ce que toutes les sessions du WSIS FORUM bénéficient d’interprétation dans toutes les langues officielles des Nations Unies

3. Traduire tous les programmes du Forum du SMSI dans toutes les langues des Nations Unies

4. Offrir un nombre de bourses conséquentes (au moins 20 par continent) chaque année afin de permettre aux membres de la Société Civile et du secteur académique les plus méritants de faire le voyage de Genève et de participer au Forum du SMSI

5. Prévoir l’opportunité de compléter les délégations gouvernementales participant au Forum du SMSIS, par quelques membres méritants de la Société Civile et du secteur académique.

Par ailleurs, ACSIS appelle à plus d’actions en faveur de l’Afrique où des défis majeurs restent importants. « En effet, les fractures sont toujours très béantes en Afrique avec un très bas taux de connectivité en Afrique. Nous avons tous démarré ensemble il y a 25 ans, mais il y en des pays qui en sont à 90% et d’autres à 3% de connexion Internet (surtout en Afrique). L’explosion mobile en Afrique ne saurait masquer un accès très partiel à la société de l’information et des connaissances. En Afrique, il y a encore beaucoup de barrières comme l’accès (coûts et infrastructures), la langue, l’analphabétisme numérique). Nous risquons de continuer encore longtemps à recueillir aussi beaucoup de méfaits des TIC. Les dangers de l’Internet liés à la cybersécurité, à l’environnement (les déchets électroniques mais aussi ondes de toutes sortes, la gadgetisation), rendent l’Afrique encore plus vulnérable que les autres continents », affirme le Dr Cissé Kane.

( Source : TIC Mag, 23 juin 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)