twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kolda : La fracture numérique se réduit chez les enseignants

samedi 16 juin 2007

Les vertus des nouvelles technologies sont vantées par nombre d’enseignants dans leurs classes, mais peu d’entre eux ont les mains au clavier. Officiant dans des zones rurales, de nombreux enseignants n’ont pas d’adresse électronique. Le monde des cybercafés leur est, alors, inconnu. Ce paradoxe est en passe d’être dépassé à Kolda. "Un enseignant, un ordinateur", c’est ce projet, devenu réalité, qui permet, désormais, aux enseignants d’être à l’heure des nouvelles technologies.

Lancé le week-end dernier, ce projet de la Mutuelle des volontaires et des contractuels de l’éducation (Mvce) met à la disposition de chaque enseignant un ordinateur. "Quand, il y a un an, le président de Conseil d’administration de la Mvce nous en parlait, nous avions applaudi et prié. Car, pour nous, enseignants, l’ordinateur n’est plus un luxe", explique Mme Antoinette Nzalé Guèye, présidente du Conseil d’administration de la Mvce de Kolda. Lui emboîtant le pas, Pathé Lô, inspecteur départemental de Kolda, reconnaîtra en l’ordinateur "un intrant à la qualité". Et M. Lô de poursuivre : "Nous nous battions pour des indemnités de recherche documentaire, mais l’ordinateur est le meilleur outil de recherche."

Deux types d’appareils sont proposés aux enseignants. L’écran plat est vendu à 250 000 F Cfa., le compact, lui, coûte 175 000 F Cfa. Pour accéder à un appareil, il faut verser un acompte de 20 000 F Cfa et payer en des traites de seize mois. Le bénéficiaire n’est pas forcément un enseignant. Il suffit juste, pour la garantie du paiement, d’avoir un compte à la Mvce, de déposer des chèques ou un ordre de virement.

Hamidou SAGNA

(Source :Wal Fadjri, 16 juin 2007)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)