twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Khoudia Mbaye appelle à s’appuyer sur les TIC pour une administration intelligente

lundi 23 novembre 2015

Le ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats et du Développement des télé-services de l’Etat, Khoudia Mbaye, a prôné, lundi, à Dakar, l’avènement d’une administration ‘’intelligente’’ à travers l’appropriation des technologies de l’information et de la communication (TIC).

‘’Les administrations, comme les personnes, sont d’habitude résistantes au changement. Donc, il s’agit de travailler à installer la culture des TICs qui sera le raccourci vers le progrès, vers une administration intelligente’’, a-t-elle dit.

Elle s’exprimait à l’ouverture du séminaire ‘’Smarter governement Senegal’’, organisé dans le cadre d’un partenariat public-privé avec la multinational IBM (International Business Machines) spécialisée dans les matériels informatiques, les logiciels et les services informatiques.

‘’Nous sommes confrontés à la modernisation de notre Etat et des services rendus aux usagers et nous avons besoin de cet accompagnement pour atteindre les objectifs et conduire les changements dans ce domaine’’, a-t-elle estimé.

Pour Yaya Abdoul Kane, ministre des Télécommunications et des Postes, le Plan Sénégal émergent (PSE) a inscrit les technologies de l’information et de la communication au cœur de sa politique. Selon lui, ‘’les téléservices constituent un puissant levier pour le renforcement de la stabilité et de la gouvernance’’.

‘’Toutes les analyses indiquent que les TICs devront jouer un grand rôle dans la modernisation de l’État et la réalisation d’économies substantielles pour nos finances publiques’’, a-t-il relevé.

Il souligne que les technologies de l’information et de la communication ‘’portent en elles-même des opportunités en matière de productivité de travail qu’on devrait intégrer dans nos politiques de développement’’.

Baba Zoumanigui, directeur général Afrique francophone de la société IBM, explique qu’il s’agit ’’d’apporter l’expérience que IBM a vécu dans d’autres pays’’.

Ce séminaire de deux jours devrait permettre de décliner une feuille de route, en vue de garantir une bonne mise en oeuvre des projets et programmes du Plan Sénégal émergent et de renforcer la célérité des procédures avec les citoyens.

(Source : APS, 23 novembre 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)