twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : sa fusion avec Airtel aux oubliettes, Telkom se restructure via l’ouverture de trois divisions stratégiques

mardi 1er septembre 2020

Telkom Kenya a initié sa restructuration en créant trois divisions stratégiques, résultat d’une refonte des anciennes. Il s’agit de Telkom Consumer, Telkom Digital, et Telkom Wholesale and Cloud qui permettront à l’entreprise de répondre aux besoins de la transformation numérique accélérée.

L’opérateur de téléphonie mobile Telkom Kenya, détenu à 60% par la société d’investissement en private equity Helios Investment Partners LLP et à 40% par le gouvernement kenyan, a engagé sa restructuration dans l’optique de se repositionner sur le marché télécoms kenyan. L’opération qui intervient près de trois semaines après l’abandon du projet de fusion avec Airtel Kenya, se traduit par l’ouverture de trois branches que sont : Telkom Consumer, Telkom Digital et Telkom Wholesale and Cloud.

La division Consumer, confiée à Steve Okeyo, se concentrera sur la data, les services financiers, les partenariats et la numérisation. La division Digital, confiée à Kris Senanu, se concentrera sur la création de valeur pour les clients, telles que l’augmentation du portefeuille de produits et de solutions dans le cadre du parcours de numérisation. La division Wholesale and Cloud, confiée à Kebaso Mokogi, se focalisera sur le marché des services numériques aux entreprises.

« Compte tenu de notre vaste base d’actifs d’infrastructure, de la fibre terrestre et de notre réseau 4G, nous sommes confiants dans cette nouvelle direction, qui a également été renforcée par la transformation numérique accélérée, rendant les entreprises et les particuliers pleinement conscients de la nécessité de changer notre façon de faire », a déclaré le président directeur général de Telkom Kenya, Mugo Kibati.

Selon lui, la nouvelle structure permettra également à l’entreprise de s’associer de manière plus stratégique avec des entités partageant les mêmes idées, par exemple, dans les secteurs des télécommunications, de la technologie et des services financiers.

(Source : Agence Ecofin, 1er septembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)