twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : les profits de Safaricom ont explosé avec la pandémie de Covid-19

jeudi 30 avril 2020

L’opérateur de téléphonie mobile Safaricom a publié des résultats financiers positifs pour l’année financière 2020, arrivé à son terme le 31 mars dernier. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) a grimpé de 13,5% et s’est stabilisé à 101,5 milliards de shillings (947 millions USD). Les segments de la data mobile et du Mobile Money (M-Pesa), fortement sollicités la propagation du Covid-19, ont enregistré une croissance considérable et ont permis à l’entreprise de terminer l’année avec plus d’argent.

Alors que les revenus des segments Voix et SMS ont reculé respectivement de 1,41% et 12,34% pour se stabiliser à 94,45 milliards de shillings (881 millions USD) et 17,19 milliards de shillings (160 millions USD) ; celui des segments data mobile et Mobile Money a augmenté. Le revenu du segment data a grimpé de 12,13% et est passé à 40,67 milliards de shillings (379 millions USD). Le revenu de M-Pesa a grimpé de 12,60% pour atteindre 84,44 milliards de shillings (788 millions USD), porté par une croissance de 9,5% de sa base d’abonné qui a atteint un total de 28,6 millions d’utilisateurs.

« La pandémie de COVID-19 représente une opportunité pour Safaricom de tirer parti de ses capacités numériques et de données pour soutenir les clients et la communauté pendant cette période difficile et tout au long du processus de récupération. Nous nous concentrerons sur le développement d’une gamme de produits et services numériques qui apporteront des solutions durables aux défis dans des secteurs tels que l’agriculture, la santé, l’éducation et les services essentiels », a déclaré Peter Ndegwa, le PDG de Safaricom.

Malgré l’incertitude des prochains mois, le patron de Safaricom demeure toutefois optimiste quant à la capacité de l’entreprise à tenir bon dans cette situation. La société qui veut tirer le maximum d’opportunités de la data a annoncé la mise sur le marché d’un pack smartphone 4G à petit prix, pour permettre aux clients actuellement sur des appareils 2G de se mettre à niveau et de basculer sur le haut débit. Le pack sera lancé en partenariat avec Google.

(Source : Agence Ecofin, 30 avril 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)