twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : les opérateurs télécoms ont 60 jours pour faire identifier toutes les cartes SIM de leurs abonnés

jeudi 20 octobre 2022

Au Kenya, la date limite fixée par le régulateur des télécommunications pour l’enregistrement des cartes SIM des abonnés à la téléphonie mobile était fixée au 15 octobre. A l’expiration du délai, des millions d’abonnés n’avaient toujours pas pu se conformer à cette obligation.

L’Autorité des communications (CA) du Kenya a sommé tous les opérateurs de télécommunications de prendre les mesures supplémentaires nécessaires pour faire enregistrer les cartes SIM de tous leurs abonnés dans un délai de 60 jours, à compter du lundi 17 octobre. Cette recommandation intervient après qu’aucun des opérateurs n’a été en mesure d’assurer une conformité de 100 % à l’expiration du délai prévu par le régulateur télécoms pour l’identification des cartes SIM.

«  Pour éviter toute ambiguïté, le délai de 60 jours n’est pas une prolongation, mais une période pendant laquelle les opérateurs de téléphonie mobile peuvent prendre certaines mesures, y compris le déni de service, afin d’accélérer la mise en conformité  », a clarifié Ezra Chiloba, directeur général de la CA, dans un communiqué.

Le 15 avril dernier, le régulateur avait prolongé une fois encore la date limite d’enregistrement des cartes SIM pour une durée de six mois pour permettre aux opérateurs de téléphonie mobile de garantir une conformité de 100 %. Safaricom, Airtel Kenya et Telkom Kenya affichaient alors une conformité de 67 %, 55 % et 33 %, respectivement. Actuellement, Safaricom a pu enregistrer 93 % de ses abonnés contre 81,2 % Airtel. Les chiffres de Telkom Kenya ne sont pas encore connus.

La CA prévoit de réaliser un audit pour vérifier le niveau de conformité. «  Tout opérateur mobile jugé non conforme sera passible de mesures réglementaires, notamment d’une pénalité pouvant atteindre 0,5 % de son chiffre d’affaires annuel brut  », a déclaré M. Chiloba.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 20 octobre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik