twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : le régulateur va expérimenter la 5G en 2022

mercredi 23 février 2022

La 5G présente de nombreuses opportunités pour l’économie des pays africains. Avec la demande numérique en pleine explosion, les autorités veulent apporter la connectivité ultra haut débit aux populations afin de tirer le maximum de bénéfices de cette nouvelle technologie.

Le Kenya va déployer la phase pilote de son réseau mobile de cinquième génération (5G) cette année. Matano Ndaro (photo, à droite), le directeur des licences, de la conformité et des normes de l’Autorité des communications du Kenya (CA), a déclaré le lundi 21 février que le régulateur a élaboré une feuille de route qui décrit les stratégies pour faciliter le déploiement de la technologie 5G.

Matano Ndaro a révélé que le régulateur commencera à autoriser les premiers projets pilotes 5G cette année, puis libérera les bandes de fréquences requises et délivrera ensuite des licences commerciales 5G. « Nous sommes maintenant prêts à organiser un atelier de validation au cours du prochain mois pour discuter des avis reçus. Une fois que nous aurons adopté les contributions des parties prenantes, nous établirons un forum national 5G et attribuerons des fréquences pilotes », a déclaré M. Ndaro.

Cette annonce de la CA intervient alors que les opérateurs de télécommunications du Kenya ont déjà commencé le processus de déploiement de l’infrastructure 5G à travers le pays depuis 2021. Safaricom, le leader du marché, a lancé la 5G le 26 mars dans les grandes villes du pays avec l’expertise des sociétés technologiques Huawei et Nokia. La société visait 250 sites pour fin 2021. Son rival Airtel est prêt pour passer à l’ultra haut débit. La société a déjà mis à niveau 600 sites à Nairobi, Mombasa et Malindi, en attendant de recevoir le spectre. De plus, plusieurs fabricants de téléphones ont lancé leurs gammes compatibles avec la 5G dans le pays, même si ces téléphones sont actuellement trop onéreux pour le Kényan moyen.

La connectivité ultra rapide que le régulateur prépare permettra notamment aux opérateurs de répondre à la demande numérique grandissante et aux nouveaux modes de consommation. Il s’agit notamment des domiciles et bâtiments intelligents, de la vidéo 3D, du streaming, du travail et des jeux dans le cloud, des services médicaux à distance, de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 23 février 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)