twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : le régulateur télécoms étend le contrôle de la qualité de service aux segments SMS et Data

vendredi 31 août 2018

L’Autorité des Communication du Kenya (CAK) a décidé d’étendre son contrôle sur la qualité des services offerts aux consommateurs aux segments SMS et Data. Avec seulement le segment voix qui leur valait déjà de nombreuses mises en demeure du régulateur télécoms, les opérateurs de téléphonie mobile risquent de voir les menaces de sanction à leur encontre s’amplifier avec l’ajout de nouveaux segments de marché.

S’adressant aux sociétés télécoms, Christopher Kimei, le directeur des licences, de la conformité et des normes à la CAK, a déclaré : « La voix n’est plus un service prédominant, les données le sont. Avec les nouvelles règles, nous exhortons les fournisseurs de services à faire plus attention à leurs clients, car ils peuvent facilement vous faire tomber. » Il s’exprimait le 29 août 2018, lors de la cérémonie de présentation par la CAK des nouveaux équipements de contrôle de la qualité de service acquis auprès de la société allemande Rohde & Schwartz pour un coût de 400 millions de shillings (3 971 270 dollars US).

Francis Wangusi, le directeur général de la CAK, pour sa part, a particulièrement mis en garde les fournisseurs de services qui gèlent la bande passante Internet. Il a affirmé : « ce que nous introduisons ce matin [mercredi] permettra de contrôler la bonne qualité ou la mauvaise qualité de vos services, et nous serons là pour vous imposer de lourdes sanctions ». Selon le patron du régulateur télécoms, le non-respect du seuil minimal de qualité de service de 80% entraînerait une pénalité de 0,1% des recettes brutes des opérateurs.

(Source : Agence Ecofin, 31 aout 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)