twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : le ministère des TIC choisit Telkom pour développer un portefeuille numérique destiné aux jeunes

vendredi 16 avril 2021

Le gouvernement du Kenya poursuit ses efforts pour atteindre une inclusion financière totale de sa population. Avec l’expertise technique de l’opérateur historique des télécommunications, il prépare un service numérique spécialisé.

Le ministère des Technologies de l’Information et de la communication, de l’Innovation et de la Jeunesse, à travers le Conseil national de la jeunesse (NYCK), a signé un accord avec l’opérateur de téléphonie mobile Telkom Kenya le mercredi 14 avril. Il porte sur le développement par la société télécoms d’un portefeuille numérique destiné aux jeunes baptisé « Fursa ».

Telkom développera et installera le portefeuille et offrira une assistance en ce qui concerne son opérationnalisation, sa maintenance et ses mises à jour. Il fournira également des services professionnels et de support aux produits, y compris l’infrastructure, les services d’aide, le contrôle, les performances et la disponibilité.

Selon Roy Sasaka Telewa, le directeur général du NYCK, le nouveau portefeuille électronique ouvrira une multitude d’opportunités économiques et financières aux jeunes du Kenya. Il estime qu’une forte empreinte financière est utile aux jeunes, car elle contribue à leur crédibilité pour accéder au crédit ou à des opportunités d’affaires et de travail.

Durant la crise du coronavirus, l’année dernière, le gouvernement kényan avait appelé les populations à privilégier le paiement numérique afin de limiter la propagation de la maladie. L’appel devait également contribuer à l’atteinte par le gouvernement de son objectif d’un taux d’inclusion financière national de 100%. Mais 23% des jeunes de 18 à 25 ans demeurent exclus des services financiers, selon The Financial Sector Deepening (FSD) Kenya.

« Fursa est une énorme opportunité de soutenir les efforts du gouvernement à fournir aux jeunes un filet financier et de sécurité à l’échelle nationale alors que la pandémie est en train de se dissiper », a déclaré Roy Sasaka Telewa.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 16 avril 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)