twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : le gouvernement se refuse à diviser Safaricom pour réduire son caractère dominant

mardi 20 février 2018

Joe Mucheru, le secrétaire du cabinet kényan en charge des TIC auprès du ministère de l’Information, des communications et des technologies, a révélé que le gouvernement n’a aucune intention de diviser les activités de Safaricom afin de réduire son caractère dominant sur le marché télécoms national.

S’exprimant le 20 février 2018, lors de l’atelier organisé à Nairobi pour présenter l’étude sur la concurrence du marché télécoms, réalisée par le cabinet Analysys Mason, Joe Mucheru a expliqué que « le gouvernement n’a pas l’intention de punir le succès mais de renforcer la concurrence afin de favoriser la croissance du sous-secteur des télécommunications, plus grand, du secteur des TIC ».

Pour Joe Mucheru, bien que le gouvernement ne compte pas punir Safaricom pour son succès, l’Autorité des communications du Kenya ne laissera cependant aucun abus de position dominante se produire sur le marché télécoms national.

Selon l’étude d’Analysys Mason, Safaricom est dominant sur le marché des communications de la téléphonie mobile et l’argent mobile. Chaque opérateur de téléphonie mobile lui conserve un monopole sur la terminaison des appels et des SMS vers son réseau mobile. L’étude propose un contrôle tarifaire dans les zones géographiques pertinentes et un accès réglementé aux sites télécoms dans les sept Comtés les plus ruraux, avec examen après cinq ans.

(Source : Agence Ecofin, 20 février 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)