twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : le Mobile Money se confirme comme étant la première source de revenus pour Safaricom

jeudi 11 novembre 2021

Le Mobile Money est devenu la première source de revenus pour les activités d’un opérateur de téléphonie mobile. Une évolution des choses qui signale une nouvelle étape pour l’alliance entre les télécoms et le secteur financier en Afrique.

Pour les six premiers mois de son année 2021/2022 qui s’est achevée à la fin du mois de septembre dernier, les revenus du M-Pesa, le service Mobile Money de Safaricom, leader de la téléphonie mobile au Kenya, ont atteint 52,3 milliards de shillings (KES), soit environ 468,5 millions $. Ils sont en hausse de 45,8% par rapport à ceux de la même période en 2020.

C’est la plus forte progression de revenus au cours du premier semestre pour cette branche d’activité, depuis que l’Agence Ecofin compile les données. Aussi, pour la première fois, les revenus des opérations d’argent via le téléphone devancent le chiffre d’affaires des appels téléphoniques de plus de 10,8 milliards KES, confirmant ainsi l’idée selon laquelle les services financiers se positionnent comme le futur des activités des opérateurs de téléphonie mobile.

Le Mobile Money représente désormais 35,7% du chiffre d’affaires du groupe de télécommunications. C’est supérieur aux 27,7% de contribution sur la même période en 2020 et surtout, c’est un niveau jamais atteint par l’entreprise.

Le segment fintech est de plus en plus au cœur des activités des opérateurs de téléphonie en Afrique. La concurrence des méthodes de communication par Internet réduit la part des revenus sur les appels directs qui, historiquement, constituaient le cœur d’activité des opérateurs du secteur.

MTN Group dans une récente mise à jour à ses investisseurs sur ses activités a salué les performances de ses activités fintech qui sont désormais un relais de croissance pour ses activités. Chez Airtel Africa un autre grand acteur du secteur, jusqu’à 375 millions $ ont été mobilisés pour le renforcement du Airtel Money. Orange n’est pas en reste, et continue à déployer sa stratégie liée aux activités de porte-monnaie mobile sur ses différents marchés en Afrique subsaharienne notamment.

(Source : Agence Ecofin, 11 novembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)