twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : l’université Moi injectera 2 millions $ dans l’extension de son usine d’assemblage d’appareils informatiques

mercredi 23 octobre 2019

L’université Moi, située à Eldoret, dans l’ouest du Kenya, va investir la somme de 2 millions de dollars (207 millions de shillings) pour l’extension de son usine d’assemblage d’appareils informatiques au cours des trois prochaines années.

Isaac Kosgey, le vice-chancelier de l’établissement public, l’a révélé le 22 octobre 2019 lors d’une cérémonie organisée pour présenter une nouvelle gamme d’appareils TIC produits par l’infrastructure technologique. Il a souligné que ces produits prouvent que le Kenya a les compétences et la capacité nécessaires pour développer une technologie locale capable de rivaliser sur le plan mondial.

Pour Kosgey, cette nouvelle injection de fonds contribuera non seulement à diversifier davantage les produits de l’usine d’assemblage, mais contribuera aussi à un accroissement de la production pour une exportation des appareils informatiques finaux vers les pays de la sous-région Afrique de l’Est. Nick Broda, le responsable mondial des ventes chez jp.ik (une société portugaise de TIC), a fait savoir que cet investissement va concrétiser le rêve de l’entreprise de « fabriquer localement tous les composants des appareils d’ici trois ans ».

Officiellement mise en activité en juillet, l’usine d’assemblage d’appareils informatiques, qui a bénéficié d’un investissement initial de 5 millions USD (518 millions de shillings), est le fruit d’une coentreprise entre l’université Moi et jp.ik. C’est elle qui a fabriqué les 70 000 tablettes numériques utilisées lors du dernier recensement de la population. Elle a également déjà assemblé 150 000 dispositifs TIC pour le programme d’alphabétisation numérique du Kenya.

(Source : Agence Ecofin, 23 octobre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)