twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Telkom et Airtel mettent fin à leur projet de fusion pour contrer Safaricom

vendredi 7 août 2020

Telkom et Airtel Kenya ne fusionnent plus. Les 2 compagnies ont mis fin au projet initié en janvier 2019 pour contrer Safaricom. Pour Telkom, ce développement qui survient après adoption d’une stratégie alternative de croissance annule le licenciement de 575 employés intervenu en juillet 2019.

L’opérateur de téléphonie mobile Telkom Kenya, détenu à 60% par Helios Investment Partners LLP et à 40% par le gouvernement kenyan, a annoncé que le projet de fusion avec le concurrent Airtel ne se fera finalement plus. L’initiative engagée depuis janvier 2019, visant à contrer Safaricom, l’opérateur télécoms qui se fait de plus en plus dominant sur le marché télécoms kenyan, a été abandonné sur une décision commune des deux parties, a annoncé Mugo Kibati le PDG de Telkom le 5 août.

Dans un communiqué, il a expliqué que la société, « après avoir soigneusement examiné les options disponibles, a choisi d’adopter une direction stratégique alternative ». Telkom veut en fait profiter de la forte demande en connectivité à haut débit et en services numériques à valeur ajoutée suscitée par la pandémie de coronavirus pour renforcer son positionnement sur le segment entreprises et particuliers.

La compagnie – qui a lancé ses offres de connectivité 4G via les ballons stratosphériques de Loon (filiale du groupe américain Alphabet et consoeur de Google) le 7 juillet 2020 – voit ses chances de mieux s’en sortir tout seul grimper au regard de la forte demande actuelle en Internet de qualité. La société télécoms a en effet désormais le pouvoir de toucher aussi bien les zones les plus reculées que les centres urbains du pays. C’est la garantie d’un parc client en croissance.

Suite à l’arrêt du projet de fusion, Telkom a déclaré que l’avis de licenciement émis par la société le 31 juillet 2019 est retiré et que les licenciements envisagés précédemment ne s’appliquent plus. La société télécoms qui avait compressé son personnel, afin d’éviter des postes de travail redondants dans la nouvelle entité fusionnée, avait ainsi mis 575 employés à la porte.

Le projet de fusion entre Telkom et Airtel s’essouffle finalement 20 mois après avoir tenu bon face à divers obstacles, notamment l’enquête de la commission anticorruption et d’éthique (EACC) du Kenya contre Telkom sur des allégations de détournement de fonds publics dans le processus de privatisation, de recapitalisation et de restructuration du bilan de la société ; la pression de Safaricom qui réclamait à Telkom le remboursement d’une dette de 12,5 millions USD auquel l’opérateur leader demandait d’ailleurs l’Autorité des communications (CA) du Kenya de conditionner son accord de fusion.

(Source : Agence Ecofin, 7 août 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)