twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Safaricom sous la menace d’une enquête du régulateur télécoms suite à une interruption de son réseau télécoms

mardi 26 novembre 2019

Le réseau de l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom, leader du marché télécoms kenyan en matière de part de marché, a connu de sérieuses perturbations de son réseau télécoms le week-end dernier.

Pendant plusieurs minutes, les clients de Safaricom ont été privés des services voix, data, SMS et Mobile Money (M-Pesa). L’Autorité des communications (CA), qui compte bien découvrir les raisons de cette situation, envisage de mener une enquête, a révélé la plateforme d’informations techweez.com qui cite une source au sein de l’organe de régulation du marché télécoms.

La rigueur de la CA, a expliqué la même source, découle du fait que « Safaricom se trouve dans une situation unique où une panne de réseau constituerait une menace pour l’économie. De nombreuses personnes dépendent de ses services voix, data et de M-Pesa pour gérer leur entreprise. Il est donc essentiel qu’elle conserve une disponibilité de réseau de 99,99 % à tout moment ». Safaricom, c’est près de 34 millions d’abonnés sur un marché qui en compte près de 45 millions.

« Si Safaricom est reconnu responsable, elle sera condamnée à une amende, pouvant aller à 0,2 % de ses revenus conformément à la loi, qui dans son cas pourrait s’élever à des centaines de millions de shillings », a affirmé la source de techweez.com.

C’est la seconde fois au cours de cette année que le réseau télécoms de Safaricom connaît des problèmes. Au mois d’août dernier, les abonnés de l’opérateur télécoms s’étaient plaints de perturbations au niveau du service data.

(Source : Agence Ecofin, 26 novembre 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)