twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Safaricom retarde le lancement de la 5G

mardi 29 décembre 2020

Alors que la phase test 5G est déjà terminée au Kenya, l’opérateur de réseau mobile kényan, Safaricom retarde l’échéance du lancement.

Le fournisseur de télécommunications a annoncé, mardi 29 décembre, qu’il va reporter à court terme le déploiement de son réseau 5G. La société avance qu’elle préfère pour l’instant se concentrer sur la croissance du réseau 4G dans la course à l’utilisation des données.

Le PDG de Safaricom , Peter Ndegwa, a indiqué qu’il n’était pas prévu de lancer le réseau 5G à court terme, ajoutant que le plan immédiat de la société de télécommunications était de convertir des millions d’utilisateurs 2G et 3G en 4G. « Il nous reste encore tellement de marge pour exploiter et utiliser pleinement la 4G avant de passer à la 5G. », a-t-il rajouté.

Cette mesure intervient dans un contexte où la 5G est au cœur « d’une guerre froide » entre les Etats-Unis et la Chine. L’administration américaine reproche au géant chinois Hawaï de faire de l’espionnage industriel en utilisant des données personnelles.

Les États-Unis affirment que la sécurité mondiale et les données personnelles seront menacées si l’entreprise chinoise domine le développement de l’Internet de cinquième génération dans le monde. Pour rappel, la société de télécommunications a noué récemment un partenariat avec Google.

Cet accord permet aux abonnés d’effectuer des paiements quotidiens d’environ 20 shillings (0, 18 dollar) par jour jusqu’à un an pour acquérir un smartphone.

Le plan vise à convertir environ quatre millions de téléphones 2G et 3G en 4G, permettant ainsi d’augmenter l’utilisation des données et les revenus.

(Source : Financial Afrik, 29 décembre 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)