twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya, Nigeria, Ghana, Egypte : Les champions de la Tech africaine

samedi 13 février 2016

Dans une étude Digital Dividends parue ce mois de janvier 2016 évoquant les principaux Tech Hubs en Afrique, on distingue 4 pays Africains qui émergent dans ce domaine. Il s’agit entre autre du Kenya, Nigeria, Ghana, Egypte. Selon le site Frenchtech, les 04 Pays sont les champions de la Tech Africaine car abritant beaucoup d’infrastructures.

Le Kenya : avec ses 11 hubs, c’est le pays africain qui possède le plus grand nombre de structures de soutien au digital. Essentiellement privés (comme le iHub, créé en 2010, qui propose des espaces de travail partagés, une offre d’incubation et l’accès à des réseaux d’investisseurs) ou universitaires (le C4DLab, créé en 2013 par la School of Computing and Informatics par exemple), ils sont concentrés dans la capitale, Nairobi.

Le Nigéria, qui compte 10 structures (à 40% gérées par des structures privées) : à l’inverse du Kenya, il n’y a pas de structure géré par une université au Nigéria. On notera que les trois principaux hubs recensés sont le fait d’initiatives privées. Là encore, les entrepreneurs ont accès à des espaces de travail, des réseaux d’investisseurs et de partenaires (tels Microsoft, Google, etc) et des communautés d’entrepreneurs (L5 Lab, Co-Creation Hub et Wennovation Hub).

Au Ghana l’étude dénombre 9 hubs, dont plus de la moitié sont gérées par des structures privées. Le premier hub recensé, le mFriday, est spécialisé dans les innovations mobiles. Le MEST Incubator (rattaché à la Meltwater Entrepreneurial School of Technology), propose aux entrepreneurs d’intégrer un programme d’une durée d’un an pour apprendre les bases de la création d’entreprises. Enfin, le Ghana Multimedia Incubator Centre, initiative du gouvernement ghanéen a été créé en 2005 pour promouvoir la filière TIC.

L’Egypte, enfin, compte 8 hubs, essentiellement privés. On retiendra notamment le Cairo Hackerspace, première communauté open source d’Egypte, créée en 2009. The Distric, espace de coworking situé sur les bords du Nil, propose aux entrepreneurs l’accès à des espaces de travail et des salles de réunion. Le Flat6Lab, quant à lui, est un accélérateur de start-up qui possède des bureaux dans différentes villes, dont le Caire.

Vous pouvez télécharger l’étude en cliquant sur ce lien.

(Source : Social Net Link, 13 février 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)