twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Google a ouvert son premier Centre africain de développement de produits à Nairobi et recrute

mercredi 20 avril 2022

Les investissements des grandes firmes américaines de l’informatique et de l’Internet se multiplient au Kenya. Après Microsoft il y a quelques jours, c’est au tour de Google de faire du pays sa base pour l’amélioration de l’expérience utilisateur de ses produits et services sur le continent.

Google a annoncé, mardi 19 avril, l’ouverture de son premier Centre africain de développement de produits basé à Nairobi au Kenya. Pour permettre à cet investissement de contribuer pleinement à l’innovation sur le continent, la société américaine de services Internet a lancé le recrutement d’ingénieurs, notamment : responsable ingénierie, chef de produit, ingénieur logiciel, ingénieur relations développeurs, concepteur UX confirmé ou chercheur UX. Les candidats doivent se manifester par ce lien.

« Nous recherchons des personnes talentueuses, créatives et collaboratives, capables de trouver des solutions à des défis techniques difficiles et importants, par exemple pour améliorer l’expérience utilisateur sur les smartphones des personnes en Afrique, ou pour créer des produits qui vont favoriser la collaboration et permettre à chacun de progresser ensemble », indique Google.

Lors de l’événement Google pour l’Afrique, organisé en octobre 2021, Sundar Pichai, le président-directeur général de Google, avait dévoilé un plan d’investissement de 1 milliard $ au cours des cinq prochaines années. Il indiquait qu’il servirait à financer des projets visant à fournir un accès Internet rapide, fiable et abordable sur tout le continent, à créer des produits locaux utiles et à accompagner les entrepreneurs et les petites entreprises qui soutiennent les économies africaines. Le centre africain de développement de produits de Nairobi rentre dans cette optique dont le but est de soutenir la transformation numérique de l’Afrique.

À l’attention des ingénieurs intéressés à rejoindre le Centre africain de développement de produits de Nairobi, Google indique « qu’outre d’excellentes connaissances techniques et une passion pour la résolution de problèmes difficiles en collaboration avec d’autres personnes, vous devrez comprendre comment les habitants de ce continent utilisent leurs téléphones au quotidien et les défis auxquels ils sont confrontés ».

Muriel Edjo

(Source : WeAreTechAfrica, 20 avril 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)