twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Airtel se prépare également à basculer vers la 5G après Safaricom

mercredi 7 avril 2021

La concurrence sur le marché télécoms kényan est repartie de plus belle. La demande accrue en connectivité, suscitée depuis l’année dernière par les restrictions induites par la Covid-19, a contraint les opérateurs télécoms à monter en puissance.

L’opérateur de téléphonie mobile Airtel Kenya se prépare déjà à basculer lui aussi dans le segment de l’ultra haut débit sur mobile. La société télécoms, principale concurrente de Safaricom, veut rejoindre l’opérateur leader dans la 5G qu’il a lancé dans le pays le 26 mars 2021. Mardi 6 avril, elle a annoncé à cet effet la mise à niveau de plus de 600 sites télécoms à Nairobi, Mombasa et Malindi pour garantir le succès de son saut technologique.

« Ces 600 sites sont désormais prêts pour la 5G. Nous n’avons pas à apporter d’autres modifications au réseau. Nous allons simplement obtenir le spectre et décider du moment du démarrage. […] Les appareils 5G sont évidemment très coûteux à l’heure actuelle et font l’objet de peu d’achats. Nous pensons qu’un prix raisonnable commencera à se mettre en place d’ici un an et demi à deux ans. C’est à ce moment-là que nous pensons pouvoir activer notre réseau 5G. Mais si les choses arrivent plus vite, nous serons prêts », a déclaré Prasanta Das Sarma, le directeur général d’Airtel Kenya.

Les préparatifs effectués par Airtel Kenya pour la 5G sont les premiers fruits du contrat de trois ans signé en novembre 2020 avec Nokia. L’opérateur qui a vécu une année sous pression, matérialisée par la demande accrue en connectivité, a opté pour la mise à niveau de son infrastructure télécoms vers la prochaine génération de réseau mobile.

Avec la 5G, Airtel Kenya espère maintenir ses parts de marché qui s’élevaient à 27,2% contre 63,6% pour Safaricom et 6,2% pour Telkom Kenya, selon les dernières données de l’Autorité des communications (CA). La société n’exclut pas la possibilité de grignoter des parts supplémentaires à ses concurrents.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 7 avril 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)