twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Airtel finalise la séparation de son activité d’argent mobile de celle de téléphonie mobile

mercredi 12 octobre 2022

La séparation des activités de mobile money devrait permettre à la Banque centrale de mieux réguler le marché des paiements mobiles kényan en pleine croissance. Selon les statistiques de l’institution financière, le pays comptait 70 millions de comptes d’argent mobile en août 2022.

La Banque centrale du Kenya (CBK) a annoncé, le mardi 11 octobre, la finalisation du processus de séparation de l’activité d’argent mobile d’Airtel Kenya de son activité de téléphonie mobile. Les activités d’argent mobile sont transférées à la nouvelle entité Airtel Money Kenya Limited (AMKL) créée à cet effet.

Selon la CBK, la finalisation de la séparation permet à Airtel Kenya «  de délimiter ses opérations et de se concentrer exclusivement sur son activité de téléphonie mobile  ». Cela permettra également à la société d’améliorer la gouvernance de son activité mobile money, de renforcer ses opérations et d’offrir de meilleurs services à ses clients.

Le processus de séparation des activités de téléphonie mobile et d’argent mobile d’Airtel Africa au Kenya a commencé en 2019, selon la CBK. L’institution financière déclare avoir accordé une licence de prestataire de services de paiement (PSP) à Airtel Money Kenya Limited le 21 janvier 2022, conformément à la loi de 2011 sur le système national de paiement. Airtel Kenya s’est également vu accorder une période de transition pour achever le transfert.

Les autres opérateurs de télécommunications kényans devraient séparer leurs activités mobile money de leurs activités de téléphonie mobile prochainement. Telkom Kenya envisage déjà la scission, mais la transaction reste soumise aux approbations réglementaires. Safaricom qui semblait ne pas être intéressé jusque-là pourrait devoir emboîter le pas à ses rivaux. La CBK a entamé les négociations avec les entreprises de télécommunications et les séparations restantes pourraient être effectuées dès janvier, apprend-on.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la réalisation de la stratégie nationale de paiements 2022-2025, qui vise la mise en place «  d’un système de paiements sécurisé, rapide, efficace et collaboratif qui soutient l’inclusion financière et les innovations qui profitent aux Kényans  ».

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 12 octobre 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik