twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : Airtel a accepté de payer 17,6 millions $ pour renouveler sa licence expirée depuis 2015

lundi 21 février 2022

La bataille juridique qui a opposé au cours des sept dernières années le régulateur télécoms à Airtel Kenya est en cours de résolution. Un terrain d’entente a été trouvé entre les deux parties en dehors des tribunaux.

Airtel Kenya a accepté de régler les 17,6 millions $ que lui réclame l’Autorité des Communications du Kenya (CA) depuis 2015 pour le renouvellement de sa licence télécoms. A l’expiration de celle-ci il y a près de sept ans, la filiale du groupe indien Bharti Airtel avait basculé sur la licence de YuMobile, opérateur télécoms qu’elle avait racheté à Essar Telecom et dont la licence expire en 2025. Une situation qui avait provoqué la colère de la CA et l’ouverture d’une procédure judiciaire contre Airtel Kenya.

Dans un entretien accordé à la presse locale le mardi 15 février, Ezra Chiloba, le directeur général de l’Autorité déclarait : « nous avons un différend de longue date avec Airtel [...] Ce différend dure depuis sept ans. Mais je suis heureux d’annoncer que nous avons conclu un accord et c’est une réussite majeure pour nous ».

Airtel Kenya devait effectuer le paiement de la première tranche des 17,6 millions $ la semaine dernière, afin que le régulateur télécoms mette fin aux poursuites judiciaires. Le second paiement devrait intervenir avant 2024, année butoir à laquelle Airtel Kenya doit avoir achevé la cession de 30 % de son capital à des investisseurs locaux conformément aux nouvelles exigences de licence télécoms dévoilées en avril 2021 par Joe Mucheru, le ministre de l’Information, de la Communication et de la Technologie.

Avant la nouvelle réglementation, les opérateurs télécoms étaient tenus de céder 20% du capital à des investisseurs locaux. Mais Airtel Kenya jouissait d’une exemption depuis 2013. La nouvelle réglementation y a mis fin. La société est tenue de s’y conformer désormais au risque de subir des sanctions. Airtel Kenya qui se plaint depuis plusieurs années de la concurrence écrasante de Safaricom souhaite à nouveau jouir d’une exemption. Le régulateur télécoms a indiqué à la société que le sujet ne serait abordé que si elle réglait la somme réclamée pour la licence télécoms.

L’absence de décision judiciaire sur l’usage de la licence de YuMobile par Airtel Kenya a toujours empêché le régulateur télécoms de contraindre la société télécoms à payer. Le tribunal n’a jamais défini si Airtel Kenya était en infraction ou non.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 21 février 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik