twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kenya : 67 cours de justice bientôt connectées au réseau national de fibre optique

mardi 19 juillet 2022

Les audiences virtuelles sont très peu répandues dans le monde. Cette nouvelle pratique judiciaire adoptée par de plus en plus de pays permet au public d’assister à plusieurs audiences sans se déplacer.

Les tribunaux kenyans vont être connectés d’ici octobre 2022 à l’infrastructure nationale de fibre optique (NOFBI) financée par Google. Le projet a été lancé le vendredi 15 juillet par Martha Koome, la juge en chef et présidente de la Cour suprême du Kenya. Au total, 300 salles d’audiences de 67 cours de justice pourront être diffusées simultanément en ligne.

« C’est en reconnaissance de l’impact transformateur que ce projet aura sur l’accès à la justice et les performances du pouvoir judiciaire qu’au nom du pouvoir judiciaire, j’exprime notre sincère gratitude à Google pour avoir pensé à l’accès à la justice et au fonctionnement du pouvoir judiciaire comme un domaine de résultat clé que le gouvernement kenyan devrait cibler », a déclaré Martha Koome (photo).

Ces tribunaux électroniques bénéficieront d’un accès Internet fiable, ce qui a été un défi pour les tribunaux virtuels adoptés par le système judiciaire du pays. « Ce projet va résoudre le problème qui nous a empêchés de réaliser pleinement le plein potentiel des tribunaux virtuels, principalement la fiabilité, la vitesse et la stabilité d’Internet », a ajouté la juge en chef.

L’objectif de ce projet est d’améliorer l’accès à la justice pour les Kenyans. Il rentre dans le cadre du programme d’automatisation et de numérisation du système judiciaire au Kenya, qui consiste à tirer parti de la technologie en tant que catalyseur de l’efficacité dans la prestation de la justice.

Le Google Connectivity fait partie d’un ensemble de projets subventionnés par Google à hauteur de 500 millions de shillings (4,2 millions USD). Excepté les 67 tribunaux électroniques, 6 hôpitaux et 11 établissements d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) bénéficieront d’une infrastructure de réseau à travers le pays.

Samira Njoya

(Source : WeAreTechAfri, 19 juillet 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)