twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Karl Toriola de MTN lance les tests de la 5G, faisant du Nigeria le premier pays de l’Afrique de l’Ouest à déployer cette technologie

mardi 30 août 2022

Surfer en 5G au Nigeria n’est plus qu’une question de temps. Le temps pour que MTN et son homologue Mafab Télécom déploient effectivement la 5G au Nigeria. La 5G est la norme technologique de cinquième génération pour les réseaux cellulaires à large bande. Le 24 août 2022, l’opérateur des Télécommunications a procédé au lancement de la phase pilote de la 5G. Sept villes étaient concernées, dont Lagos, Abuja, Port Harcourt, Ibadan, Kano, Owerri et Maiduguri.

Seuls les clients nantis d’appareils compatibles peuvent se connecter et essayer le nouveau service là où la couverture est disponible. MTN a d’ailleurs commencé à proposer ces appareils en précommande, avec la possibilité de les retirer dans ses magasins ou de les faire livrer à domicile. Mais, selon Karl Toriola, PDG de MTN Nigeria, le déploiement sera un processus graduel et progressif.

« La plupart des pays avancés dans le monde n’ont pas plus de 11 à 20 % de couverture de la 5G », a-t-il déclaré lors d’un chat organisé le 25 août 2022 par Endeavor Nigeria, une organisation de soutien à l’entrepreneuriat.

« Notre lancement complet aura une couverture limitée, mais nous serons toujours à la pointe en matière de capacité pour la 5G. Nous allons profiter de cette période où nous sommes les seuls à fournir cette capacité pour accélérer aussi agressivement que possible », a-t-il déclaré S’exprimant sur le test pilote, la directrice du marketing de MTN Nigeria, Adia Sowho, a affirmé :

« MTN Nigeria a été à l’avant-garde de chaque saut dans les télécommunications : du GSM à la 2G, la 3G et la 4G. La 5G a le potentiel de tout changer. Cela nous permettra de nous connecter, de créer, de collaborer et de rivaliser d’une manière que nous n’avons même pas commencé à imaginer ». La directrice du marketing de MTN Nigeria, Adia Sowho, a tenu à placer quelques mots de reconnaissance à l’endroit du gouvernement nigérian.

« Nous apprécions le soutien et le leadership indéfectibles de l’honorable ministre des Communications et de l’Économie numérique et de la Commission nigériane des communications dans la mise en œuvre de la politique nationale sur les réseaux 5G pour l’économie numérique du Nigéria, qui a conduit à la mise en œuvre de la 5G dans le pays. Nous sommes honorés de faire partie de cette révolution et étant les premiers à apporter la 5G au Nigeria, nous sommes vraiment enthousiasmés parToriolaMusbahu toutes les possibilités pour la nation », s’est-elle réjouie.

La vitesse de connexion de la 5G peut atteindre jusqu’à 1 Gb/seconde. C’est en décembre 2021 que la Nigerian Communications Commission, NCC, va octroyer à MTN une licence pour déploiement de la 5G. Cela lui a coûté près de 274 millions de dollars soit 158 milliards FCFA. Mafab Télécom quant à lui a relevé une incongruité.

La licence d’exploitation fait débat chez Mafab Télécom

MTN Nigeria Plc et Mafab Communications ltd, ont reçu l’autorisation de déploiement des services de cinquième génération (5G), depuis décembre 2021.Mais Mafab a ajourné le lancement de la technologie en 2023. En raison des retards dans la délivrance à la compagnie de téléphone d’une licence de service d’accès unifié et d’un plan de numérotation. Le président de Mafab, Musbahu Bashir a déclaré à cet effet :

« La licence 5G est livrée avec une licence de fréquence et non une licence d’exploitation. Ainsi, Mafab n’a qu’une licence de fréquence et n’a pas de licence d’exploitation et doit demander une licence d’exploitation de télécommunications pour lui permettre de déployer des services 5G et d’autres services de télécommunications ».

Cette prolongation déroge pourtant aux recommandations de la Nigerian Communications Commission, NCC, de décembre 2021, qui considéraient que MTN et Mafab devaient lancer la technologie 5G au plus tard ce 24 août 2022.

Une fois le réseau 5G installé au Nigéria, le pays deviendra le premier en Afrique de l’Ouest et du centre à déployer cette technologie. Le Nigéria emboitera ainsi le pas au Kenya, à l’Afrique du Sud et au Lesotho. Au Cameroun et en Côte d’Ivoire, MTN à déjà adressé des demandes aux régulateurs.

Jean Materne Zambo

(Source : Digital Business Africa, 30 août 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik