twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kabirou Mbodje affiche son ambition de faire du digital un levier d’’inclusion financière et d’intégration africaine, lors du 16ème Sommet Bancaire Maghrébin à Tunis

mardi 13 novembre 2018

Le 16ème Sommet Bancaire Maghrébin s’est tenu du 7 au 8 novembre 2018, à Tunis. Kabirou Mbodje, PDG de Wari, invité par l’Union Bancaire Maghrébine, s’est exprimé devant les acteurs et institutions financières majeurs du Maghreb :

  • Banques
  • Bourses
  • Banques centrales
  • Sociétés monétiques
  • Fournisseurs de solutions
  • Fintech

Placé sous le thème « Évolution de l’activité bancaire : défis et perspectives pour les banques maghrébines », le foruma donné lieu à des échanges sur les opportunités et solutions pour dynamiser les économies et flux financiers du Maghreb à l’ère du digital.

Kabirou Mbodje a présenté la solution Wari en la mettant en perspective avec les réalités des marchés africains, les défis de l’intégration africaine et la nécessité d’avoir des outils performants dans un contexte de mondialisation. Wari, devenu aujourd’hui un acteur incontournable sur le marché des services financiers du continent et vers le reste du monde, est une plateforme agnostique qui permet chaque jour 1 000 000 de transactions entre 60 pays du monde entier.

« Le principal frein au développement du continent africain est le cloisonnement des pays et des échanges. La plateforme Wari interconnecte les personnes au-delà des frontières en permettant à tous de transacter quel que soit l’endroit où il se trouve, vers le marché le plus vaste possible. », déclare Kabirou Mbodje. Wari veut aller plus loin et se positionne comme un acteur central dans une Afrique intégrée en connectant les institutions financières, les individus et les pays.

Le sommet Bancaire Maghrébin a été une belle réussite et rappelle qu’il est important de s’appuyer sur une expertise africaine pour bâtir un standard et établir un pont entre le Maghreb et le reste de l’Afrique.

L’effet de levier des fintechs et du digital sur les économies africaines n’est plus à démontrer. Les solutions novatrices qui voient le jour permettent de faciliter les échanges, d’augmenter le taux de bancarisation et d’améliorer l’inclusion financière, trois axes qui favorisent le développement économique du continent.

(Source : Seneweb, 13 novembre 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)