twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Kabirou Mbodj, PDG de Wari : “Dans un futur proche les télécoms vont disparaître…”

dimanche 23 décembre 2018

Dans un futur proche, la manière dont les télécommunications sont utilisées et vécues disparaitra totalement. En effet, on ne parlera ni d’opérateur télécom, ni de secteur des télécoms.

D’après Kabirou MBODJ, patron de Wari, dans les années à venir, il y aura un secteur générique fournisseur d’accès et de connectivité avec, derrière, une kyrielle de services offerts par des acteurs et non des opérateurs télécoms qui ont délégation de monopole et, de ce fait, ne devant pas être autorisés à fournir des services à valeur ajoutée.

Lire aussi : Wari s’implante au Nigéria C’est ainsi que le PDG de Wari analyse ce secteur dans lequel il compte investir. Dans un entretien accordé à nos confrères de Financial Afrik, l’ingénieur soutient qu’il n’y a pas de zone étanche et qu’on travaille dans un monde complètement ouvert.

Les télécoms vont disparaître

“Les télécoms tels qu’ils sont vécus et utilisés maintenant vont complètement disparaître dans un futur proche. “

En parlant des dix ans d’existence de son entreprise, il est revenu sur le modèle de Wari.

Conséquemment, pour lui, Wari est une structure ou un concept agnostique qui était valable à sa création et qui reste valable.

En effet, c’est un moteur transactionnel, une passerelle entre différentes structures, permettant aux gens d’échanger, de faire des transactions de biens et services. L’essence même de l’économie c’est de produire et de vendre. Et pour cela, il n’y a pas de passé et d’avenir. C’est toujours actuel. Quand on est au cœur de ce système là, on reste actuel.

Wari, un concept unique

Kabirou est certain que dans dix ou vingt ans, le concept de Wari restera le même. En plus, il est conscient qu’il peut avoir des concurrences dans chaque secteur mais Wari dans son concept global est unique et n’a pas de concurrent. Ce n’est pas le concept du commerce équitable mais c’est le fair trade où on participe tous à faire de la valeur ajoutée.

L’ambition du natif de Lyon est de faire de telle sorte que Wari soit dans le cœur et la poche de tout le monde dans le monde. C’est son objectif dans les cinq prochaines années. Car, il y a une vraie logique de partage au sein de son entreprise. “Chacun a la possibilité d’offrir et de recevoir un service. C’est cela l’avenir de l’économie de demain. Chacun sera son propre employé et pourra offrir ou recevoir des services, de la danse, de la couture ou des cours de mathématiques grâce à Wari.”

(Source : Social Net Link, 23 décembre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)