twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Justice : comment fonctionne un bracelet électronique ?

vendredi 13 janvier 2023

C’est une première ! Ce 12 janvier la justice sénégalaise a placé deux inculpés sous bracelet électronique. Approuvé en juillet 2020 par les députés, le dispositif permet de désengorger les lieux de détention. Si nous comprenons tous que le bracelet électronique évite à l’inculpé un milieu carcéral fermé, nous n’appréhendons pour autant le fonctionnement de cette technologie. Voici quelques questions légitimes à propos du bracelet électronique.

Quelles sont les heures de sortie avec un bracelet électronique ?

A ce niveau, la mesure repose sur le principe que la personne s’engage à rester à son domicile ou chez quelqu’un qui l’héberge à des heures fixées par le juge (par exemple de 20h à 06h00 du matin).

Quelle est la portée d’un bracelet électronique ?

Toutefois, il n’y a pas de délimitation précise, sauf dans le cas des bracelets électroniques anti rapprochement. Situation exigée en cas de violence. Dans les horaires impartis, l’inculpé devrait pouvoir se balader librement.

Où peut-on aller avec un bracelet électronique ?

Pour vérifier que ces dispositions soient respectées, le condamné porte un bracelet électronique. La personne peut sortir de son domicile uniquement pour une activité professionnelle, une formation, une participation à la vie de famille. Les sorties sont donc réservées pour toute activité favorisant sa réinsertion.

Quelles sont les conditions d’un bracelet électronique ?

Placement sous bracelet électronique

  • La personne doit être mise en examen.
  • Les nécessités de l’enquête le justifient.
  • Les obligations du contrôle judiciaire ne sont pas suffisantes.
  • La peine que risque la personne est une peine de prison d’au moins deux ans.

(Source : Le Techobservateur, 13 janvier 2023)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik