twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Jumia quitte le Rwanda par manque de rentabilité

mercredi 11 décembre 2019

La plateforme de commerce en ligne Jumia Technologies a annoncé lundi dernier la suspension de son service de livraison de nourriture et de boisson Jumia Food au Rwanda.

« Nous regrettons de vous informer que Jumia suspendra nos opérations de livraison à la demande au Rwanda le 9 janvier 2020 », a déclaré Jumia dans une note adressée à sa clientèle rwandaise.

Même si le site de Jumia Food Rwanda est toujours accessible, il est prévu selon la note du groupe qu’aucune commande ne soit traitée. Le 9 décembre a également été marqué comme la date de fermeture de tous les comptes clients.

Selon Albert Munyabugingo, le directeur général de Jumia pour les opérations rwandaises, cité par la presse locale, la firme accuse des problèmes de rentabilité sur différents marchés. D’où la décision de suspendre certaines opérations. Il a également ajouté que le groupe souhaite « recentrer ses activités ».

Entre temps, les utilisateurs de cette plateforme pourront surfer sur son portail de petites annonces, anciennement appelé Jumia Deals et désormais Jumia.rw.

Cet autre épisode de la saga Jumia rejoint ceux du Cameroun et la Tanzanie. Deux pays que la société a récemment désertés pour des raisons similaires.

Des observateurs trouvent cette décision de Jumia contradictoire à son ambition de départ lors de son lancement en 2016. Celle qui se voulait concentrée sur la classe moyenne pouvant se permettre un accès internet. Une ambition favorisait une ouverture du marché aux salariés à faibles revenus ; grâce à la baisse des coûts de connexion et l’utilisation croissante des smart phones.

Rappelons aussi qu’il y a moins de deux ans, Jumia Rwanda a fermé sa plateforme Jumia Market place. Il s’agissait de se concentrer désormais sur son site de livraison de nourriture à présent fermé. Le besoin d’élaborer une nouvelle approche du marché local avant de se relancer avait aussi été énoncé.

(Source : CIO Mag, 11 décembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)