twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Jumia en perte de vitesse sur le e-commerce en Afrique

mercredi 28 septembre 2016

Pour la première fois, l’entreprise Jumia, géant du e-commerce en Afrique, connaît une baisse de son chiffre d’affaires. La contre-performance porte sur le premier semestre 2016.

En effet, sur les 6 premiers mois de 2016, Jumia a réalisé un chiffre d’affaires de 33 millions d’euros, contre 75,8 millions d’euros sur la même période l’année précédente, soit une baisse de 56,5%. La perte se chiffre à 35,4 millions d’euros sur l’Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement).

Ces résultats ont été publiés par le groupe allemand Rocket Internet, l’un des principaux actionnaires de Jumia. La mauvaise performance est justifiée par l’instabilité économique du Nigéria qui est le premier marché de Jumia. Le pays connaît une récession économique due à la chute des prix du pétrole. La monnaie nigériane, le naira, a été dévalorisée de près de 50%.

Pourtant, jusqu’à ce premier semestre 2016, Jumia était en progression. En 2015, sa plateforme a réalisé un revenu de 134,6 millions d’euros, soit plus du double des 61,8 millions d’euros enregistrés en 2014. Quant à l’exercice 2015, il avait permis de multiplier par 5 les revenus de 2013 (29 millions d’euros). C’est la conséquence de la progression des commandes en ligne : 1,6 million en 2015, contre 900 000 en 2014 et 500 000 en 2013.

La baisse actuelle du chiffre d’affaires intervient alors que Jumia ne rentabilise pas encore les gros investissements consentis jusqu’ici. « Pour améliorer encore sa position sur le marché et la qualité de ses livraisons, Jumia a continué d’investir dans sa plateforme logistique en 2015. En opérant sa propre flotte, ses entrepôts et centres d’appel, Jumia peut gérer de manière efficace les défis opérationnels de la zone », expliquait Rocket Internet en avril.

(Source : Agence Ecofin, 27 septembre 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)