twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Jumia : des changements dans le leadership en Afrique

lundi 27 janvier 2020

Jumia confie ses affaires institutionnelles en Afrique à Juliet Anammah, remplacée à la tête de la filiale nigériane par Massimiliano Spalazzi, un autre ancien de la maison. Juliet Anammah est désormais le visage de toutes les activités externes non commerciales de Jumia sur le Continent. CEO de Jumia Nigeria depuis 2015, elle vient d’être nommée présidente de la filiale et responsable des affaires institutionnelles du groupe en Afrique.

A Lagos, elle est remplacée par Massimiliano Spalazzi qui dirigeait depuis cinq ans Jumia Emerging Countries, une filiale regroupant les activités de la startup d’e-commerce en Tunisie, en Algérie, au Ghana, au Sénégal, au Cameroun, en Ouganda et en Tanzanie. Exerçant également an qualité de vice-président de la Marketplace de Jumia, il conservera ce poste.

Avec cette nouvelle organisation, Jumia espère renforcer son positionnement « pour être la meilleure du secteur », d’après les mots, en conférence de presse, de son co-fondateur Jérémy Hodara rapporte la presse nigériane. « Jumia s’engage à s’améliorer continuellement afin de satisfaire nos clients et d’explorer le potentiel du commerce électronique. Nous sommes là pour rester », a-t-il déclaré.

2019 aura été une année très difficile pour la startup qui, en marge de sa spectaculaire entrée en bourse à New York, s’est retrouvée au cœur d’une vive polémique sur son africanité. Pire, ses piètres performances commerciales ont conduit à la fermeture de plusieurs activités, notamment au Rwanda, au Cameroun et en Tanzanie. Sans évoquer les différents scandales de malversations démentis par le groupe.

Aujourd’hui plus que jamais, Jumia a besoin de se refaire une image dans les milieux d’affaires. Telle sera la lourde mission de Juliet Anammah, une de ses fidèles, d’ailleurs très mise en avant lord de l’IPO du groupe en avril 2019.

(Source : La Tribune Afrique, 27 janvier 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)