twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Judith Yah Sunday [Camtel, Blue] : « J’ai personnellement reçu des mains du DG de l’ART les autorisations nécessaires à l’exploitation de notre réseau mobile »

jeudi 14 janvier 2021

La Cameroon Telecommunications (Camtel) fait les choux gras de la presse depuis le 11 janvier 2021. Ceci à la suite d’une correspondance de la ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng adressée au directeur général de Camtel, Judith Yah Sunday épouse Achidi, le 11 janvier 2021. La correspondance ayant fuité sur les réseaux sociaux fait état de l’absence de Business Plan et de quelques failles dans le management. D’où le refus de la ministre de procéder au lancement officiel des activités commerciales de Blue. De quoi alimenter la chronique des médias.

Pour rassurer son personnel, Judith Yah Sunday épouse Achidi, a signé une note à l’intention de ses collaborateurs et au personnel de l’entreprise. Pour elle, des obstacles au déploiement de Blue se dressent ainsi par ceux qui considèrent, à tort ou à raison, le Mobile de CAMTEL comme une menace pour leurs activités ou leurs privilèges. Ceux-là, dit-elle, cherchent absolument à freiner, voire empêcher son déploiement. D’où son invitation à son personnel de persévérer et continuer à travailler sans relâche pour réussir et ainsi « satisfaire les fortes attentes placées en CAMTEL aussi bien par la Très Haute hiérarchie que par le public qui a confirmé son adhésion sans faille à l’opérateur camerounais ».

Digital Business Africa vous propose l’intégralité de la note de la DG de Camtel :

« Les quelques nuages observés vont très rapidement s’éclaircir »

« Notre chère entreprise fait en ce moment l’objet d’une campagne médiatique qui suscite pas mal d’interrogations aussi bien auprès du personnel que du grand public. Face à cette situation, le personnel, indépendamment de ses attributions, est invité à demeurer résolument concentré sur les objectifs assignés, et à ne pas se laisser distraire ou déconcentrer par certaines informations à caractère malveillant qui circulent.

En effet, au moment où CAMTEL s’apprête à vivre un moment historique symbolisé par le lancement de son réseau mobile tant attendu par de millions de compatriotes, il serait naïf d’ignorer les obstacles que pourraient dresser ceux qui considèrent, à tort ou à raison, le Mobile de CAMTEL comme une menace pour leurs activités ou leurs privilèges, et par ricochet, chercheraient absolument à freiner, voire empêcher son déploiement.

Aussi est-Il important de donner la bonne information, afin d’encourager tout un chacun à maintenir le cap et à tenir ferme face à l’adversité. En remontant dans le temps, il faut savoir que l’aboutissement des efforts menés par les successives équipes dirigeantes de Camtel sous la houlette de notre tutelle technique, Madame le Ministre des Postes et Télécommunications et qui a conduit à l’attribution trois conventions de concession d’exploitation de réseaux de communications électroniques dans les domaines Fixe, Mobile et Transport, n’a pas fait plaisir à tous les acteurs notre écosystème.

Il est notoirement connu que certains de ces acteurs ont longtemps été à l’origine du blocage de l’attribution de la licence mobile à CAMTEL. Il en est de même des griefs récurrents exprimés par ces derniers sur la licence de Transport qui nous a été attribuée. S’agissant précisément du mobile, dès l’attribution de la convention de concession, la Direction Générale a aussitôt entamé les démarches nécessaires notamment auprès du Régulateur pour obtenir les autorisations en vue du lancement de la commercialisation officielle de nos offres mobiles.

Dans cette optique, un comité composé outre les équipes des deux entités, des responsables des tutelles technique (MINPOSTEL) et financière (MINFI) a été mis sur pied pour assainir la situation financière de CAMTEL dans les registres de l’ART. Les travaux dudit comité se sont soldés par la signature d’une convention entre les deux entités, ayant par la suite facilité l’obtention des ressources en numérotation, en fréquences ainsi que l’homologation des équipements pour un lancement conforme à la réglementation.

Dans la perspective de ce lancement, il était ressorti, lors d’une séance de travail tenue sous la présidence de la tutelle technique en décembre 2020, certaines réserves.

Toutefois, la poursuite régulière des séances de travail entre les équipes de CAMTEL et de l’ART a abouti à la levée des obstacles d’ordre commercial, technique, financier et réglementaire initialement identifiés. Je puis vous assurer avoir personnellement reçu des mains du Directeur Général de l’ART, les autorisations nécessaires à l’exploitation de notre réseau mobile.

En parallèle aux démarches administratives sus évoquées et afin d’assurer le plein succès du lancement de notre mobile, un groupe de travail interne assisté par l’un des meilleurs cabinets de communication de renommée mondiale a ainsi peaufiné une stratégie qui a conduit à la campagne de communication de la nouvelle Identité visuelle de CAMTEL à travers la marque BLUE.

Toutes ces actions nous confortent quant à la viabilité des démarches entreprises à date. Nous devons persévérer et continuer à travailler sans relâche pour réussir, et ainsi satisfaire les fortes attentes placées en CAMTEL aussi bien par la Très Haute hiérarchie que par le public qui a confirmé son adhésion sans faille à l’opérateur camerounais.

Les quelques nuages observés vont très rapidement s’éclaircir et je vous invite par conséquent comme je l’ai dit à l’entame de mon propos, à rester focus sur notre objectif commun qui est celui de CAMTEL, le leader des télécommunications au Cameroun et dans la sous-région. Comme le dit notre slogan « Un point c’est blue ».

Judith Yah Sunday épouse Achidi, Note d’information N°010/DG du 13 janvier 2021

(Source : Digital Business Africa, 14 janvier 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)