twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Journée Africaine des Télécommunications : le message de Abdoulkarim SOUMAILA, SG de l’Union africaine des télécommunications (UAT)

vendredi 7 décembre 2018

Le 07 décembre de chaque année, l’Union africaine des télécommunications (UAT) célèbre la Journée africaine des télécommunications et des TIC (AT & TIC) qui coïncide avec l’anniversaire de création de l’UAT, sous un thème en rapport avec les tendances actuelles des TIC, préalablement défini et adopté par le Conseil d’administration de l’Union.

Cette année, le Conseil a opté pour le thème suivant : « Renforcer les capacités d’innovation dans le secteur des TIC en Afrique afin de stimuler le développement socio-économique » et ce afin de marquer le 41ème Anniversaire de l’Union.

Ce thème a été choisi, à un moment très opportun, alors que la tendance mondiale assiste à un développement rapide des technologies de communication et l’émergence de grandes nouveautés dans le domaine, permettant ainsi une interaction de plus en plus élevée entre les êtres humains et les machines et qui constitue une nouvelle réalité multidimensionnelle du développement socio-économique mondial.

À l’UAT, nous soutenons qu’aujourd’hui les TIC sont devenus un outil incontestable pour révolutionner la société de l’information et en particulier grâce à leur potentiel catalyseur.

Il est à rappeler que la révolution de l’information a souvent été comparée à la précédente, soit la révolution industrielle et ce faisant, il y a lieu, de souligner également, qu’à l’ère actuelle, les réseaux de communication font partie intégrante du processus de développement, tout comme l’ont été les machines pour le développement de l’industrie au XIXe siècle.

Nous restons convaincus que la nécessité pour notre continent de développer son potentiel d’innovation et renforcer les capacités de nos innovateurs, sont désormais vitaux pour notre futur commun.

En effet, à l’aube de la 4ème révolution industrielle, les défis qui attendent notre continent exigent de nous d’être plus qu’innovants car si le développement des infrastructures est déjà bien entamé par nos Etats, nous demeurons encore largement dépendants des grandes nations mondiales dans de nombreux domaines et surtout en matière de produits et services numériques alors que le numérique est de nos jours l’incontournable ingrédient de nos vies au quotidien, nos économies et nos relations internes et externes.

Innover, c’est devenir maitre de son destin et s’approprier les technologies et leur potentiel pour construire le futur tel que nous l’envisageons, faire des TIC : - un levier de croissance économique et qui contribue à l’inclusion financière et à l’émergence d’entreprises créatrices de valeurs et d’emplois, - un outil de bonne gouvernance et de gestion intelligente de nos infrastructures (réseaux électrique et routier, hôpitaux, barrages, ….) nos villes et villages, nos ressources et - un outil pour contribuer au confort et bien être de nos populations.

- un outil qui doit également servir à combattre les fléaux sous toutes leurs formes et offrir une sécurité optimale grâce à leur pouvoir de traçabilité. Je reste convaincu que c’est avec des projets innovants menés à terme avec l’appui des Etats que nous pourrions effectivement réduire, voire effacer, dans un proche avenir, les écarts socio-économiques que notre continent accuse depuis trop longtemps.

La vision de l’UAT est de faire en sorte que l’Afrique soit en phase avec le reste du monde et il n’est nul doute, que si nous coopérons entre nous avec toutes les parties prenantes pour renforcer nos capacités d’innovation dans le domaine des TIC, nous serions capables de réaliser beaucoup plus et atteindre plus facilement nos objectifs.

Au terme de ce message et alors que nous oeuvrons ensemble au développement de l’Afrique en tirant pleinement profit des avantages de cette ère numérique dynamique, je souhaite à tous les États Membres, Membres Associés et partenaires, une journée africaine des télécommunications et des TIC 2018 mémorable et pleine d’engagements pour le futur. Je vous souhaite à tous beaucoup de succès dans la célébration de la journée du 7 décembre 2018.

Abdoulkarim Soumaila, Secrétaire général de l’UAT

(Source : Abdijan.Net, 7 décembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)