twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

José Graziano da Silva, DG du FAO, incite l’Afrique à introduire davantage les TIC dans l’agriculture pour booster l’emploi des jeunes et la croissance

vendredi 24 août 2018

José Graziano da Silva, le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a interpelé les pays d’Afrique sur la nécessité de rendre l’agriculture davantage attractive pour les jeunes en y associant les TIC.

Le 20 août 2018, lors de la Conférence sur la jeunesse internationale organisée au Rwanda du 20 au 21 août 2018 sous le thème : « L’emploi des jeunes dans l’agriculture comme solution pour mettre un terme à la faim et à la pauvreté en Afrique », le patron du FAO a souligné que c’était l’une des meilleures solutions pour susciter l’intérêt des jeunes, créer de l’emploi et générer de la croissance pour les économies africaines.

Actuellement, l’Afrique subsaharienne compte près de 800 millions de jeunes de moins de 25 ans. La majorité de cette forte population vit en zone rurale. Mais une grande tranche de cette population rurale rechigne à s’investir dans l’agriculture au regard de la pénibilité du système de production et d’écoulement de la production. En associant de plus en plus les TIC à l’agriculture, José Graziano da Silva pense que plusieurs obstacles à l’investissement agricole des jeunes pourraient être levés.

« Les agriculteurs ont depuis longtemps bénéficié des TIC pour accéder aux informations sur les prix et les conditions météorologiques. De nouvelles utilisations vont de l’assurance récolte basée sur les conditions météorologiques, à la certification traçable des marchés spécialisés en passant par l’élaboration à haute résolution des cartes de sol et la location de tracteurs aux petits agriculteurs. La gestion des maladies des plantes est un autre domaine dont l’application des TIC s’annonce prometteuse (…) Les défis liés à la nutrition, la biodiversité et le climat nous rappellent tous les effets positifs que les applications basées sur les TIC peuvent avoir sur l’emploi en milieu rural. », a expliqué José Graziano da Silva.

Il a souligné qu’il croit fermement que si les jeunes sont en mesure d’accéder aux opportunités offertes par les TIC dans l’agriculture, ils ne quitteront plus leur pays et le continent en quête de meilleures conditions de vie, ailleurs.

(Source : Agence Ecofin, 24 août 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)