twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Jokkokids, une alternative face aux enfants de la rue

lundi 26 février 2018

Quel impact sur la vie des enfants ? Voici la réponse apportée par la directrice exécutive de Jokkolabs : « Les apprentissages que nous tirons du programme Jokkokids, c’est cette opportunité surtout aux enfants en situation vulnérable de développer des compétences. Ils ont juste besoin d’un accompagnement. Je prends l’exemple des enfants de la rue. Ils sont nombreux ceux qui entrent dans la délinquance parce qu’ils sont laissés à eux même. Ils s’ennuient », a fait savoir Fatoumata Niang Niox (photo) lors d’une conférence de presse tenue à son siège.

Et la directrice exécutive de Jokkolabs de poursuivre en ces termes : « Des enfants nous disent qu’ils sont contents de bénéficier du programme Jokkokids .Ces enfants ont besoin d’une aide .D’ailleurs, nous avons découvert trois enfants de la rue qui ont des compétences surtout sur l’art .En deux ans, près de 800 enfants ont bénéficié du programme Jokkokids. »

Initié en 2016 avec le soutien de la fondation OSIWA, Jokkokids est un projet pluridisciplinaire Open-source et un réseau d’innovateurs, d’animateurs et organisations qui développement des opportunités éducatives afin de stimuler la créativité des enfants par l’usage des technologies, en lien avec l’expression de soi, au sein d’une démarche inclusive.

Mme Niox est formelle : « On ne peut plus parler de l’école sans numérique. L’éducation communément appelée traditionnelle rencontre aujourd’hui une société sans cesse connectée, sollicitant de grandes capacités d’adaptation. Les conditions d’enseignement restent souvent insatisfaisantes pour les élèves et les enseignants qui font face à des classes surchargées, peu de moyens, pression des programmes à boucler et des notes à attribuer. »

En parallèle, la révolution numérique s’est amorcée et annonce de nouveaux défis. Au Sénégal, 21,7 % de la population accèdent à internet. Ce sont des enjeux jugés importants. Comment prétendre à l’égalité des usages et la maîtrise des outils ?

Selon la directrice exécutive de jokkolabs « les nouvelles technologies ouvrent de nouvelles voies, et les enseignants constituent ainsi la pierre angulaire d’une éducation renouvelée et adaptée ».

C’est un projet qui vise à créer un lien entre les apprentissages fondamentaux et les activités périscolaires, pour participer à inventer l’éducation de demain.

Jokkokids propose d’y associer la qualité des animations périscolaires en fédérant des animateurs, clés de voûte du continuum à opérer entre l’école et dehors, et entre les outils numériques et les apprentissages, pour accompagner les enfants d’aujourd’hui à devenir des adultes accomplis.

Joe Marone

(Source : CIO Mag, 26 février 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)