twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Intranet administratif : La Rts et l’Adie signent une convention de partenariat

mercredi 10 février 2016

La Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) et l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) ont signé, hier, une convention de partenariat. Cet accord rentre dans le cadre du processus de mutualisation des ressources à travers l’utilisation de l’intranet administratif.

Après une série de partenariats avec différents ministères pour réduire les dépenses téléphoniques du gouvernement, l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) et la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) ont un paraphé, hier, une convention de partenariat. Cet accord, a expliqué le directeur général de l’Adie, Cheikh Bakhoum, permet à la Rts de bénéficier de la fibre optique qui est présente dans le tout le territoire national, notamment dans la région de Casamance. Aussi, a-t-il fait comprendre, la télévision nationale pourra profiter de l’ensemble des infrastructures de télécommunication de l’Adie. Mais également d’équipements pour l’ensemble de ses services dans le territoire national.

« Grâce à cette convention, la Rts pourra bénéficier de tout ce qui est device mobile en termes de couverture 3G et ainsi permettre à ses agents de communiquer entre eux gratuitement dans un intranet sécurisé », a soutenu M. Bocoum. A l’en croire, aujourd’hui, l’Etat a mutualisé sa consommation par rapport à l’Internet.

L’Adie s’est engagée à aider la Radiodiffusion télévision sénégalaise dans le cadre de sa modernisation dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication. Par ailleurs, il a promis de mettre à la disposition de la Rts toute l’expertise de l’Adie dans le cadre de la formation des ingénieurs.

Interconnexion des pôles régionaux

De son côté, le directeur général de la Rts, Mamadou Racine Talla, a indiqué que la collaboration avec l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) vient renforcer toutes les options du tout numérique, en permettant de rationaliser les interventions et de faire surtout des économies d’échelle. « Nous étions obligés de payer, chaque mois, des frais de téléphone parce qu’il n’y avait pas d’interconnexion entre le "Triangle sud" et le "Boulevard de la République"… », a-t-il soutenu. Cette convention de partenariat permettra à la Télévision nationale d’assurer l’interconnexion des pôles régionaux par satellite grâce à la fibre optique de l’Agence de l’informatique de l’Etat.

« Cette convention avec l’Etat à travers l’Adie se résume à la modernisation et à la mise aux normes de la Rts par rapport au tout numérique. Il nous permet de réaliser des économies dans le domaine. S’il n’y avait pas ce partenariat, nous serions obligés de contracter avec des structures privées », a avancé Mamadou Racine Talla.

Ce partenariat est aussi une occasion de faire bénéficier à la Rts le vaste programme d’harmonisation des sites web du gouvernement et de ses démembrements. Il s’agit d’une manière, à travers ce projet, de répondre à l’absence d’harmonisation dans la gestion digitale des images du gouvernement.

Ibrahima Ba

(Source : Le Soleil, 10 février 2016)

Post-Scriptum

Cheikh BAKHOUM, directeur général de l’ADIE : « L’Etat pourra envisager d’avoir sa propre infrastructure de 4G à travers le pays »

Le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), Cheikh Bakhoum, a annoncé hier que l’Etat du Sénégal est en train de mener une stratégie pour permettre aux Sénégalais de pouvoir bénéficier de la nouvelle technologie 4G. Laquelle permettra l’utilisation de la large bande dans le territoire national. « L’Etat pourra envisager d’avoir sa propre infrastructure de 4G à travers le territoire. Il pourra, par la suite, louer cette infrastructure aux opérateurs qui, à leur tour, donneront le service à l’ensemble des citoyens sénégalais », a-t-il déclaré en marge de la signature d’une convention de partenariat avec la Rts. M. Bakhoum a, par ailleurs, regretté le fait que les opérateurs n’aient pas répondu au processus d’appel d’offres de l’Etat pour l’exploitation de la licence 4G.

Ibrahima Ba

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)