twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Interview… Omar Cissé, CEO InTouch : « Nous escomptons plus pour notre seconde levée de fonds, en juillet »

jeudi 7 juin 2018

Discret lorsqu’il s’agit de dévoiler des projets, Omar Cissé, le jeune patron d’InTouch, ne déroge pas à a règle des managers d’entreprise. Sur celui du scratch-card, du E-commerce ou encore la seconde levée de fonds que la fintech prévoit d’effectuer, innovafrica.net a essayé d’en savoir un peu plus. Entretien.

Chez InTouch, vous prévoyez cette année une seconde levée de fonds. Quels sont les projets qui seront engagés au sortir de ce tour de table ?

Comme vous le savez, nous avons finalisé, l’année dernière, une première levée de fonds de 7 millions d’euros, qui nous a permis de mettre en place notre plateforme industrialisée pour atteindre un maximum de pays. Cela nous a permis aussi de mettre les équipes en place et de nous déployer cette année sur 8 pays. A partir de l’année prochaine, 2019, nous devons lancer 15 pays supplémentaires ; en 2020, nous lancerons 15 autres pays. Ce qui nous fera un total de 38 pays. Pour financer ce développement-là, nous lançons notre deuxième phase de levée de fonds, probablement au mois de juillet, qui devrait nous permettre de réunir les fonds nécessaires pour nous développer dans les années à venir.

Les fonds nécessaires, comme vous dites, s’élèvent à combien ?

Nous n’annonçons pas de montant pour le moment. Nous sommes en train de finaliser tout cela, mais le montant sera connu très bientôt. Nous avons pu lever un peu plus de 7 millions d’euros lors de notre premier tour de table. Nous escomptons lever encore plus pour cette opération.

Vous prévoyez de vous lancer dans le E-commerce…

Nous mettons en place une solution d’acceptation de tous les moyens de paiement. Supposons aujourd’hui qu’Amazon veuille se lancer en Afrique. Le principal problème auquel il serait confronté serait l’acceptation des moyens de paiement. Aujourd’hui ce type de plateforme n’accepte que des cartes bancaires, alors que le taux de bancarisation est très faible en Afrique. Dans le même temps, les services de mobile money se développent, et les populations africaines utilisent ces solutions-là (Wari, Orange money, Tigo cash, Wizall, Joni Joni, etc.). Aujourd’hui si Amazon souhaite s’intégrer à chacune de ces solutions, cela lui prendrait énormément de temps et le suivi ne serait pas si évident. Ce que nous proposons à une plateforme telle que Amazon, par exemple, c’est d’accepter tous les moyens de paiements avec un lien unique qui est le lien Touch. Notre solution permettrait à un client non-bancarisé d’avoir accès à Amazon qui, à son tour, élargira son portefeuille de clients. Touch jouera le rôle d’intermédiaire avec l‘acheteur et la boutique en ligne. En d’autres termes, cela veut dire qu’à partir du point Touch, quelqu’un paie son achat en ligne, et nous nous chargeons de dénouer la transaction.

Il y a également le projet de scratch-card pour l’achat de carburant, qui a déjà démarré au Cameroun. Comptez-vous le déployer dans d’autres pays de l’Afrique et même au-delà ?

Nous comptons déployer cette solution dans tous les pays où nous nous trouvons. Cette année, nous le déploierons dans trois pays. Le Cameroun est déjà lancé et nous préparons deux autres pays qui vont être lancés incessamment.

Lesquels ?

Je ne pourrai pas le dire pour le moment, mais nous comptons couvrir ces deux pays d’ici la fin de l’année prochaine (2019, Ndlr).

Entretien réalisé par Amadou Ba

(Source : Innovafrica, 7 juin 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)