twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Intersyndicale de la Sonatel : Rupture consommée d’avec la direction

lundi 4 octobre 2004

L’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel a décidé de dérouler un plan d’action pour amener la direction générale à accéder à leurs revendications. Cette décision fait suite à l’échec des dernières négociations qui font constater la rupture de celles-ci d’avec la direction générale de la Sonatel souligne le communiqué publié hier. Les premières mesures portent sur trois points. La procédure de conflit collectif est déjà déclenchée depuis le 1er octobre auprès de la direction du travail et de la sécurité sociale. Cela avec le dépôt d’un préavis de grève qui va courir durant le reste de l’année. Au début de cette semaine, la direction syndicale va entamer des tournées dans tous les établissements du pays. Enfin, une assemblée générale est prévue à la bourse du travail le 12 octobre prochain.

La direction générale a refusé le « ticket d’entrée » de l’intersyndicale et s’est « permis d’avancer des propositions provocatrices, en réponse aux 11 points de revendication de la plate-forme contenus dans le mémorandum de l’intersyndicale », lit-on dans le communiqué. L’intersyndicale s’offusque que la direction générale de la Sonatel, bien qu’ayant ratifié le protocole d’accord sur l’éligibilité de tous les emplois à la retraite à 60 ans, refuse catégoriquement de s’orienter vers une solution interne de la retraite. Selon la même source, la direction de la Sonatel a marqué son désaccord pour l’examen de certaines revendications qualitatives et ou de bonne gouvernance. Plutôt, elle leur a proposé une augmentation de 2% pour les salaires de base, de 8% pour les primes et refusé d’examiner les primes de rendement et de croissance.

A.B.S.

(Source : Le Quotidien 4 octobre 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)