twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Intersyndicale SONATEL : Déclaration sur les projets de transformations

samedi 14 novembre 2015

Chers camarades, depuis plus de deux ans, vos représentants, conformément au mandat que vous leur avez confié, se sont opposés et se battent contre les fameux projets de transformations imposés par Orange France et portés par la Direction Générale. Projets dont les objectifs cachés ne sont autres que le démantèlement du Groupe Sonatel et la réduction du personnel commençant par la technique, mais qui n’épargnera aucune structure de l’entreprise (réseau commercial, achats, finances, support fonctionnel, marketing etc…).

Suite à notre opposition farouche face à l’exécution de ces projets d’externalisation des activités du cœur de métier de Sonatel, et à notre vaste campagne de sensibilisation auprès de la Société Civile, des autorités politiques et religieuses et de certains acteurs et experts du secteur, nous avions déposé une plateforme revendicative dont le premier point non négociable était l’arrêt immédiat de ces projets. Mais avec la médiation de la Direction du Travail, il a été demandé aux deux parties de déposer les armes et de s’assoir autour d’une table afin de trouver une solution consensuelle qui puisse prendre en charge les préoccupations des deux parties.

C’est à cet effet qu’un comité technique a été mis en place entre l’Intersyndicale et la Direction Générale. Ce comité a travaillé pendant plus de six mois avec l’appui des experts des domaines impactés qui ont participé activement aux séminaires d’échanges. Ces travaux ont abouti à un Document de Synthèse retraçant les solutions entre Partenaires sociaux et Direction Générale. Ces solutions ont le double avantage de conserver les objectifs annoncés par la Direction Générale pour justifier ces projets, mais aussi de préserver l’identité du Groupe Sonatel dans le cadre de leur déploiement au niveau des filiales de Sonatel.

Ainsi, il a été proposé pour Towerco de confier l’activité de sous-traitance de nos infrastructures passives à une structure détenue par Sonatel à hauteur de 33% ,18% reviendraient aux privés nationaux qui interviennent déjà dans ce domaine, et le reste sera soumis à appel d’offres pour lequel même des sociétés nationales pourraient concourir.

Pour GNOC, il a été décidé de mettre en place un GNOC appartenant intégralement au Groupe Sonatel (intervenant dans un premier temps dans le périmètre du Groupe Sonatel +Niger) et qui pourrait dans le futur proposer ses services à tout autre opérateur intéressé par le Management Services.

En ce qui concerne l’Externalisation du RAN, l’intersyndicale a tenu à réaffirmer, clairement dans le document, sa vive opposition à l’outsourcing du RAN et à dénoncer l’ensemble des actes déjà posés dans ce sens en totale contradiction avec les engagements de la Direction Générale.

Ce document de synthèse a été signé par tous les membres du Comité Technique représentant d’une part l’Intersyndicale, et d’autre part la Direction Générale de Sonatel.

Grande fût notre surprise qu’en lieu et place de la mise en œuvre des différents point d’accord signés, cette fameuse Direction Générale exécutait les directives de FT-Orange sans se soucier de ses propres engagements vis-à-vis des syndicats et des travailleurs. Constatant qu’après plusieurs rencontres du Comité de Suivi, lors desquelles nos vis-à-vis ont tenu vaille que vaille à faire passer les directives de Orange France, nous avons déposé une lettre de désaccord auprès du Directeur du Travail et avons décidé de rompre toute discussion avec la Direction Générale Sonate.

L’intersyndicale, après avoir épuisé toute les voies de négociation sincères et responsables, a décidé d’engager avec les travailleurs la bataille pour le respect des engagements pris avec la Direction Générale en toute souveraineté.

Ainsi nous appelons tous les travailleurs, particulièrement ceux intervenant dans le cadre des projets de transformation, d’interrompre toute forme de collaboration dans le cadre du GNOC et de rester mobilisés à l’écoute du mot d’ordre de l’Intersyndicale. Comme à l’accoutumée, dans des circonstances pareilles de menaces envers notre chère entreprise, l’Intersyndicale ne ménagera aucun effort pour défendre les intérêts du Sénégal, de Sonatel et des sonatéliens.

L’INTERSYNDICALE SONATEL .

UNIS, NOUS VAINCRONS !!!!!!!!!!!!!

(Source ; SNTPT, 14 septembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)